L’incohérence du gouvernement doit cesser
mercredi 17 août, 2016
Facebook
Twitter

Québec, le 17 août 2016 – Le député de Bourget et porte-parole du Parti Québécois en matière d’immigration et de communautés culturelles, Maka Kotto, déplore l’incohérence du gouvernement libéral, qui souhaite augmenter les seuils d’immigration, alors qu’il ne cesse de couper dans les budgets dédiés à la francisation et à l’intégration des personnes qui choisissent le Québec comme terre d’accueil.

« Les études récentes, extrêmement bien documentées, pointent toutes dans la même direction : le taux de chômage, au Québec, est deux fois plus élevé chez les personnes immigrantes. L’accès aux services d’intégration varie d’un endroit à l’autre, et les mesures de francisation ne sont pas suffisamment financées; or, la connaissance de la langue française est la clef de voûte d’une intégration réussie au Québec. La situation est préoccupante et devrait amener le premier ministre à faire preuve de réalisme dans la planification des seuils », a déclaré le député de Bourget.

« Les consultations auxquelles nous assistons aujourd’hui permettront au gouvernement de statuer sur l’augmentation ou non des seuils d’immigration. Par contre, le gouvernement n’a pas posé la question fondamentale : considérant les sommes limitées qu’il a lui-même choisi de consacrer à l’accueil des nouveaux venus, combien de personnes immigrantes peut-on raisonnablement espérer intégrer et franciser avec succès chaque année au Québec? », a ajouté le porte-parole.

« Certains, dans leur obsession d’une immigration massive, sont plus préoccupés par le poids du Québec au sein du Canada que par la réussite de l’intégration des personnes immigrantes. Nous pensons toutefois qu’il faut agir intelligemment; si nous devons stabiliser le seuil à son niveau actuel ou le baisser, c’est parce que l’État québécois n’investit ni assez, ni assez bien, dans l’intégration et la francisation », a conclu Maka Kotto.