Les rapports de vérification et d'enquête doivent être rendus publics
lundi 30 juin, 2014
Facebook
Twitter

Québec, le 30 juin 2014 – Le député de Marie-Victorin et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’énergie et de ressources naturelles, Bernard Drainville, a demandé au président?directeur général d’Hydro-Québec, Thierry Vandal, et au ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, de rendre publics le plus rapidement possible les rapports d’enquête et de vérification internes sur l’octroi de contrats chez Hydro-Québec.

Lors de l’étude des crédits budgétaires, Bernard Drainville questionnait Thierry Vandal et le ministre Arcand au sujet du témoignage entendu à la commission Charbonneau indiquant que des firmes d’ingénierie ayant contribué aux partis politiques se seraient vu octroyer des contrats d’Hydro?Québec.

« Dans un esprit de transparence, nous avons le droit de savoir s’il y a eu collusion, corruption ou toute autre forme de malversation dans l’octroi de contrats chez Hydro-Québec, société qui, je le rappelle, appartient à tous les Québécois », a déclaré Bernard Drainville.

Questionné à ce sujet, Thierry Vandal a d’ailleurs confirmé que des cas de malversation avaient mené à des congédiements et à des mesures disciplinaires au sein de la société d’État, sans toutefois pouvoir donner un exemple.

« Nous sommes préoccupés par le refus du PDG d’Hydro-Québec et du ministre Arcand de s’engager à rendre public le contenu des rapports d’enquête et de vérification internes. Ils refusent également de nous fournir un échéancier. Tout ce qu’on nous dit, c’est que des cas de malversation auraient déjà eu lieu et que la société d’État collabore avec l’UPAC et la commission Charbonneau », a conclu le député de Marie-Victorin.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?