Les ministres Sylvain Gaudreault et Stéphane Bergeron annoncent une aide majeure de près de 60 millions de dollars pour deux importants projets d'infrastructures en eau à Gatineau
mardi 17 septembre, 2013
Facebook
Twitter

Gatineau – Le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, ministre des Transports et député de Jonquière, monsieur Sylvain Gaudreault et le ministre de la Sécurité publique, ministre responsable de la région de l'Outaouais et député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, sont fiers d'annoncer que la Ville de Gatineau recevra une aide gouvernementale totalisant de 59 669 635 $ pour la réalisation de deux importants projets d'infrastructures en eau. Cette importante contribution provient du Programme d'infrastructures Québec-Municipalités (PIQM).

« À titre de ministre responsable de la région de l'Outaouais, je suis très heureux du soutien financier majeur annoncé aujourd'hui à la Ville de Gatineau pour la mise en œuvre d'importants travaux d'infrastructures en eau. Il s'agit de projets qui font consensus et qui étaient devenus absolument indispensables. Notre gouvernement est conscient du besoin de renouveler et de développer les infrastructures en eau dans les collectivités partout au Québec. C'est pourquoi, il travaille en partenariat avec ces précieux partenaires que sont les municipalités, afin de permettre l'accès à des services publics de qualité pour toute la population, et ce, conformément aux principes de développement durable », a déclaré le ministre Stéphane Bergeron.

« Chaque Québécois doit pouvoir bénéficier d'un accès à des services publics de qualité. L'engagement de notre gouvernement vise à offrir aux municipalités le soutien nécessaire pour leur permettre d'aller de l'avant avec leurs projets d'infrastructures. Ainsi, l'aide consentie à la Ville de Gatineau permettra de garantir des services essentiels aux citoyens, en plus de doter cette ville d'infrastructures répondant aux normes en vigueur et de rehausser la qualité des services publics », a fait savoir le ministre Sylvain Gaudreault.

Réfection de la station d'épuration et de postes de pompage

Le premier projet vise essentiellement la réfection de la station d'épuration et de postes de pompage. Sa réalisation permettra de renouveler les infrastructures déficientes et désuètes afin de les rendre plus efficaces et performantes. Les principaux travaux consistent en la mise à niveau du poste de pompage principal, l'ajout d'un digesteur et au remplacement des équipements désuets à la décantation primaire, au traitement secondaire, au traitement et au séchage de boues. Les travaux incluent également la reconstruction de sept postes de pompage.

En vertu du volet 1.4 du PIQM, la contribution du gouvernement du Québec accordée au projet s'élève à 53 092 635 $. Pour sa part, la Ville de Gatineau investit 26 546 277 $, portant ainsi le montant total des investissements à 79 638 912 $.

Remplacement de conduites d'eau

Le second projet prévoit des travaux de remplacement de conduites d'eau potable et d'eaux usées sous le chemin Vanier et les rues Bruyère, Metcalfe, Pigalle et Symmes. Il vise le remplacement de conduites d'eau potable, d'eaux usées et l'ajout ou le remplacement de conduites d'eaux pluviales sous les boulevards Greber et Saint-Joseph, ainsi que sous les rues Bélanger, Chomedey, Émile-Bond, Graham-Greig, Maclaren Ouest et Pierre-Paquin. Au total, des conduites d'eau sur près de quatre kilomètres seront renouvelées à Gatineau.

La réalisation de ce projet nécessite une aide gouvernementale maximale de 6 577 000 $, en vertu du volet 1.5 du PIQM.

À propos du Plan québécois des infrastructures (PQI)

L'appui du gouvernement du Québec à ces projets s'inscrit dans le cadre du Plan québécois des infrastructures (PQI) 2013-2023 rendu public en avril dernier. Rappelons que ce plan décennal entraînera, à terme, des investissements de 8,1 milliards de dollars pour le volet infrastructures municipales. Il aura un impact économique majeur sur tout le territoire du Québec, avec près de 60 000 emplois créés ou maintenus en moyenne par année.

Le PQI marque par ailleurs un virage dans la façon d'investir et de gérer les infrastructures publiques. Cette nouvelle façon de faire permettra d'évaluer de manière prospective les besoins, en fonction des priorités des Québécois, de bien mesurer les coûts qui y sont associés et de faire ainsi des choix éclairés.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?