Les ministres Sylvain Gaudreault et Pascal Bérubé annoncent un projet dans le cadre du Programme de réfection et de construction des infrastructures municipales (RECIM) dans la région du Bas-Saint-Laurent
jeudi 19 septembre, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, ministre des Transports et député de Jonquière, monsieur Sylvain Gaudreault, et le ministre délégué au Tourisme, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et député de Matane-Matapédia, monsieur Pascal Bérubé, sont heureux d'annoncer que la municipalité régionale de comté de Kamouraska (MRC) bénéficiera d'une aide gouvernementale pour la reconstruction de ses bureaux administratifs. Cette aide est accordée en vertu du nouveau sous-volet 5.1 du Programme d'infrastructures Québec-Municipalités (PIQM), lequel est consacré aux projets d'infrastructures à vocation municipale et communautaire.

« Je suis très fier d'annoncer aujourd'hui l'appui de mon gouvernement à la mise en œuvre de cet important projet d'infrastructure municipale dans la MRC de Kamouraska. Le futur bâtiment, fort attendu par la communauté et les autorités municipales, répondra aux besoins exprimés par le milieu. Cette nouvelle infrastructure permettra notamment de bonifier l'offre de service aux citoyennes et citoyens en plus d'assurer aux employés un milieu de travail sain et sécuritaire », a déclaré le ministre Pascal Bérubé.

« La sélection des projets de cette deuxième phase d'approbation des projets RECIM reflète parfaitement la volonté de mon gouvernement de mettre l'intégrité au cœur de ses décisions. Les projets choisis respectent les normes en vigueur et prennent en compte les objectifs d'occupation et de la vitalité des territoires pour le bénéfice de toutes les Québécoises et de tous les Québécois », a fait savoir le ministre Sylvain Gaudreault.

En vertu des règles et normes en vigueur du sous-volet 5.1 du PIQM, l'aide financière pour la réalisation du projet de la MRC de Kamouraska est évaluée à 65 % du montant des coûts admissibles.

Le volet 5.1 du PIQM

Doté d'une enveloppe budgétaire de près de 60 M$ sur cinq ans, le sous-volet 5.1 du PIQM permet aux municipalités du Québec de réaliser des projets de construction, de mise aux normes, de réhabilitation ou de réfection d'infrastructures municipales. Il vise à assurer la sécurité et la santé des employés et de la collectivité, à améliorer l'offre de service et la qualité de vie des citoyens en plus de pallier la désuétude et le manque d'espace des infrastructures existantes.

Le Plan québécois des infrastructures (PQI)

L'appui du gouvernement du Québec au projet s'inscrit dans le cadre du Plan québécois des infrastructures (PQI) 2013-2023 rendu public en avril dernier. Rappelons que ce plan décennal entraînera, à terme, des investissements de 8,1 G$ pour le volet infrastructures municipales. Il aura un impact économique majeur sur tout le territoire québécois, avec près de 60 000 emplois créés ou maintenus en moyenne par année.

Le PQI marque par ailleurs un virage dans la façon d'investir et de gérer les infrastructures publiques. Cette nouvelle façon de faire permettra d'évaluer de façon prospective les besoins, en fonction des priorités des Québécois, de bien mesurer les coûts qui y sont associés et de faire ainsi des choix éclairés.