Les ministres Bédard et Gaudreault annoncent l'instauration de services de sage-femme pour la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean
lundi 2 décembre, 2013
Facebook
Twitter

Saguenay – Le ministre responsable de l'Administration gouvernementale, président du Conseil du trésor, ministre responsable de la région du Saguenay- Lac-Saint-Jean et député de Chicoutimi, monsieur Stéphane Bédard, a annoncé au nom du ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, que des services de sage-femme sont maintenant disponibles dans la région et qu'une maison de naissance verra aussi bientôt le jour sur le territoire. Il était accompagné à cette occasion par le ministre des Transports et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire et député de Jonquière, monsieur Sylvain Gaudreault.

« Cette annonce montre l'importance que notre gouvernement accorde au travail effectué par les sages-femmes au Québec. En accord avec la Politique de périnatalité 2008-2018, nous souhaitons accélérer le déploiement de leurs services partout au Québec, afin de donner à de nombreuses familles la possibilité d'y recourir lors d'un accouchement physiologique naturel, et ce, dans un cadre personnalisé et chaleureux», a fait savoir le ministre Hébert.

Ces nouveaux services de sage-femme sont offerts depuis l'automne aux femmes enceintes de l'ensemble de la région du Saguenay- Lac-Saint-Jean. Pour accéder aux services de suivi prénatal, les femmes doivent présenter une grossesse sans complication. Pour l'instant, les accouchements peuvent avoir lieu à l'Hôpital de Chicoutimi ou à domicile, à condition que celui-ci soit situé à moins de 15 kilomètres de cet hôpital. Les sages-femmes sont disponibles pour leur clientèle en tout temps, soit sept jours sur sept, 24 heures par jour. Leurs services comprennent également le suivi postnatal, jusqu'à six semaines après la naissance.

« Nous sommes heureux d'offrir cette nouvelle possibilité aux femmes de la région, qui sont de plus en plus nombreuses à souhaiter recevoir ce type d'accompagnement. Elles profiteront de l'expertise d'une équipe de cinq sages-femmes chevronnées et passionnées. Je suis ravi de constater que l'aboutissement de ce projet est le fruit d'un engagement soutenu de la part de différents partenaires, tous sensibles aux besoins de la population », a déclaré le ministre Bédard.

De plus, afin d'offrir une option supplémentaire aux mères de la région qui désirent recourir à l'encadrement d'une sage-femme, une nouvelle maison de naissance ouvrira ses portes en août 2014. Elle sera située tout près de l'Hôpital de Chicoutimi afin d'assurer aux femmes le support médical nécessaire en cas de besoin. On estime à près de 200 le nombre d'accouchements qui y seront pratiqués annuellement. De nombreux services prénataux, périnataux et postnataux y seront offerts, dont des bilans de santé, des rencontres de groupe, des suivis de grossesse et du soutien à l'allaitement. La maison comprendra notamment trois chambres de naissance, trois salles de consultation, une salle d'examen gynécologique et une salle communautaire.

« Par l'implantation de cette première maison de naissance dans la région, nous souhaitons donner aux familles, notamment celles de Jonquière, la possibilité de choisir la manière dont elles vivront cet heureux événement qu'est la naissance d'un enfant. Nous sommes heureux de pouvoir leur offrir ce cadre intime et chaleureux. En terminant, je tiens à souligner le travail soutenu et persévérant du comité maison des naissances 02 en faveur de ce projet », a ajouté le ministre Gaudreault.

D'un coût total de 2 266 952 $, cette maison de naissance sera financée à hauteur de 1 425 000 $ par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Cette somme inclut un budget récurrent de 850 000 $ pour les coûts de fonctionnement ainsi qu'un montant non récurrent de 235 000 $ pour l'équipement et un autre de 340 000 $ pour l'immeuble. Le solde de 841 952 $ sera quant à lui assumé par l'Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay- Lac-Saint-Jean.