Les libéraux et la CAQ doivent collaborer avec le Parti Québécois pour protéger nos terres agricoles
vendredi 31 octobre, 2014
Facebook
Twitter

Québec, le 31 octobre 2014 – Afin de trouver des solutions à la spéculation et à l'achat de terres agricoles par des firmes d'investissement privées, le député de Berthier et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, de pêcheries et d’alimentation, André Villeneuve, demande au gouvernement libéral et à la Coalition Avenir Québec d'acquiescer à sa proposition qu’une commission parlementaire soit saisie d’un mandat d'initiative pour que les élus puissent entendre les intervenants touchés.

« Des fonds d’investissement privés s’intéressent de plus en plus aux terres agricoles québécoises, notamment la firme Pangea, dirigée par Charles Sirois, homme d’affaires bien connu et cofondateur de la CAQ avec François Legault. Pangea convoite des terres agricoles dans plusieurs régions du Québec. Ainsi, elle crée une spéculation qui entraîne l’augmentation de la valeur des terres, rendant l’accès encore plus difficile pour la relève agricole. Les jeunes agriculteurs s'inquiètent de cet accaparement des terres dont ils ont besoin pour assurer l’avenir de l’agriculture au Québec », a déclaré André Villeneuve.

Le député souligne que des cas bien précis ont déjà été relevés par les médias. Par exemple, un producteur du Lac-Saint-Jean, qui voulait assurer à sa fille l’espace nécessaire pour qu’elle puisse prendre sa relève, a eu la mauvaise surprise de voir son offre d’achat rejetée au profit de celle de Pangea. Au Bas-Saint-Laurent, Pangea aurait acquis 465 acres de terres agricoles à 2000 $ l’acre, soit le double du prix du marché, semant ainsi l’inquiétude parmi les jeunes agriculteurs de la région.

« Comment les jeunes agriculteurs peuvent-ils espérer un avenir, alors que de plus en plus, acquérir des terres agricoles ne peut se faire qu’à un prix dépassant leurs moyens? Le gouvernement doit travailler avec les acteurs du milieu afin de trouver des solutions durables, tout particulièrement pour la relève. Jusqu’à maintenant, le ministre Pierre Paradis est resté les bras croisés, ayant même déclaré qu'il attendrait une catastrophe avant d’agir. Le ministre doit saisir l'occasion de revenir sur ses propos maladroits et participer à la commission parlementaire », a ajouté André Villeneuve.

Charles Sirois au congrès de la CAQ En plus de l’inaction des libéraux, la CAQ encourage les fonds d’investissement à déposséder nos agriculteurs de leurs terres. François Legaul-t se réjouissait, en mars dernier, des manœuvres financières de son ami Charles Sirois sur les terres agricoles. En effet, il a déclaré : « Honnêtement, entre aller emprunter de l’argent à la banque et rembourser son hypothèque chaque mois, ou payer un loyer à un financier, ce qui importe, c’est que le loyer soit à un prix raisonnable ». Bref, pour François Legault, ça n’a aucune importance qu’un producteur possède la terre qu’il cultive.

« Demain, Charles Sirois doit prononcer une conférence au congrès de la CAQ. Au lieu de l’inviter à son congrès, son ami François Legault devrait dénoncer la participation de Charles Sirois aux manœuvres de dépossession entreprises contre nos producteurs agricoles », a conclu le député de Berthier.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?