L’écran de fumée du ministre Bolduc
mercredi 3 septembre, 2014
Facebook
Twitter

Québec – La députée de Pointe-aux-Trembles et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation primaire et secondaire et de persévérance scolaire, Nicole Léger, demande au ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Yves Bolduc, de cesser ses manœuvres de diversion pour faire oublier les compressions aveugles qu’il impose aux écoles du Québec.

« L’idée d’évaluer les enseignants n’est rien de moins qu’un écran de fumée pour détourner l’attention de la population des coupes massives, actuelles et à venir, qui vont affecter les services aux élèves et les portefeuilles des parents du Québec. Le ministre essaie de toutes sortes de façons de ne pas parler des vraies affaires ni de sa prime de 215 000 $, qu’il doit rembourser en totalité », a déclaré Nicole Léger.

La députée rappelle que depuis quelques semaines, le gouvernement libéral ne cesse de lancer des idées décousues et qu’il a dû effectuer de nombreux reculs, notamment au sujet des livres, de l’abolition des cégeps et des droits de scolarité à l’université. Cette nouvelle manœuvre n’est qu’une étape de plus dans cette série de faux pas.

« Le Québec mérite mieux qu’un ministre qui lance des idées élaborées sur le coin d’une table. Il est clair que le gouvernement n’a aucune vision d’ensemble pour l’éducation. Yves Bolduc prouve une nouvelle fois qu’il n’a pas l’étoffe d’un bon ministre de l’Éducation », a ajouté la porte-parole.

Soutenir les enseignants

Concernant l’évaluation des enseignants, Nicole Léger souligne les grandes disparités entre les écoles d’une région à une autre, voire d’une ville à une autre. Comment évalue-t-on un enseignant œuvrant dans un milieu défavorisé par rapport à un autre qui travaille dans un milieu plus favorisé? Comment évalue-t-on les enseignants ayant plus d’élèves en difficulté dans leur classe?

« Les enseignants doivent être soutenus et accompagnés, surtout dans le contexte où plusieurs quittent au cours de leurs cinq premières années de pratique. De plus, les coupes à venir ne rassurent en rien les enseignants et les familles du Québec. Ce n’est pas en lançant des ballons que le ministre Bolduc améliorera les choses », a conclu Nicole Léger.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?