L’économie du Québec en baisse depuis l’arrivée au pouvoir des libéraux
vendredi 18 juillet, 2014
Facebook
Twitter

Québec, le 18 juillet 2014 – Le député de Saint-Jérôme et porte-parole de l’opposition officielle en matière d'économie, d'entrepreneuriat, de PME et d'exportations, Pierre Karl Péladeau, s’est dit inquiet des chiffres publiés par l’Institut de la statistique du Québec ce matin, qui indiquent une baisse de l’activité économique et du PIB en avril.

« Les libéraux avaient pourtant promis que leur simple arrivée au pouvoir allait faire croître l’économie. Or, on a vu ce matin que l’effet de leur arrivée au pouvoir, c’est une baisse du PIB et de l’activité économique », a déclaré Pierre Karl Péladeau.

Les chiffres publiés ce matin indiquent que le PIB du Québec a reculé en avril, après les hausses de janvier, de février et de mars. Douze des 20 grands secteurs de l'activité économique québécoise ont connu une baisse en avril, la plus importante étant dans la production de biens.

« Alors qu'il a illustré l’improvisation de son gouvernement en tenant des propos contradictoires sur la poursuite du projet de la Romaine, plus tôt cette semaine, le premier ministre réalise?t?il que l'absence de politique économique et industrielle mène le Québec dans une impasse et vers un appauvrissement collectif? », a questionné le porte-parole du Parti Québécois en matière d’économie.

Le gouvernement du Parti Québécois avait lancé la Politique économique Priorité emploi le 7 octobre 2013 et celle-ci donnait des résultats.

« Le gouvernement libéral a freiné cet élan en mettant de côté cette politique, à des fins uniquement partisanes. Quand le Québec se redonnera-t-il une politique économique digne de ce nom? Au lieu du laisser-faire et de l’improvisation, le gouvernement doit amener l'État à agir comme agent d'impulsion à l'activité économique et à l'enrichissement de la collectivité, comme c’est le cas dans de nombreux pays », a conclu le député de Saint?Jérôme.