Le RCLALQ manifestera dans plusieurs régions - Des revendications à considérer sérieusement, selon Harold LeBel
mardi 5 novembre, 2019
Facebook
Twitter

Québec, le 5 novembre 2019 – Alors que la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, s’apprête à faire adopter le projet de loi no 16, visant entre autres à réformer la Régie du logement, le député de Rimouski et porte-parole du Parti Québécois en matière d’habitation, Harold LeBel, affirme que celui-ci soulève, avec raison, des interrogations au sein des groupes de défense des droits des locataires. « Dans les faits, et d’après ce qu’on a entendu lors des consultations, cette loi ne va pas assez loin et ne facilitera pas réellement la vie des locataires », a-t-il déclaré.

 

EN BREF 

  • Harold LeBel joint sa voix à celle du RCLALQ et appuie ses revendications.
  • À ses yeux, une réforme de la Régie du logement doit d’abord viser à faciliter et à améliorer la vie des locataires.
  • Le député demande à la ministre d’être attentive aux revendications légitimes du RCLALQ.
     

Ce matin, des membres du Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) se rassembleront notamment devant le bureau de circonscription de M. LeBel pour présenter leur version d’une réforme de la Régie du logement. Retenu à Québec en raison des travaux parlementaires, le député tient toutefois à leur offrir son soutien. « Pour la Régie du logement, qui deviendra un tribunal administratif, ça prend plus qu’un changement de nom; ça prend une vraie réforme, en profondeur, comme le prouve la liste de propositions nécessaires et légitimes du RCLALQ », a‑t‑il mentionné.

Même s’ils sont au cœur des revendications du député, et ce, depuis plusieurs années, de nombreux enjeux n’ont toujours pas été pris de front par le gouvernement : l’accessibilité des services, surtout en région, la protection des droits des locataires et les délais d’attente pour ceux qui veulent les faire valoir, le contrôle des loyers, les processus d’expulsion et le déroulement des audiences devant la Régie, notamment.

Le projet de loi no 16 est un projet de loi omnibus; il concerne non seulement la Régie du logement, mais aussi la copropriété, le Code du bâtiment et les affaires municipales. Or, Harold LeBel estime qu’une attention particulière aurait dû être portée à la Régie. « J’ai assisté aux consultations, et je considère que les enjeux entourant, entre autres, l’accès aux services de la Régie du logement auraient dû être traités de façon plus spécifique. Je demande donc à la ministre de considérer sérieusement les revendications du RCLALQ », a insisté Harold LeBel.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?