Le premier ministre a menti trois fois aux familles du Québec
mercredi 26 novembre, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Chicoutimi et chef de l’opposition officielle, Stéphane Bédard, et le député de Terrebonne et porte-parole en matière de famille, Mathieu Traversy, dénoncent la nouvelle surprise que réserve le gouvernement libéral aux familles du Québec, alors que le développement de nouvelles places en service de garde est totalement freiné.

« Tous les Québécois gardent en mémoire que le premier ministre s'est fait élire en promettant d’annuler la hausse de 2 $ du tarif des services de garde, qui avait été annoncée avant les élections. Or, il connaissait la situation réelle des finances publiques au moment où il a confié à la ministre le soin de développer le réseau et d’empêcher un choc tarifaire. En effet, lorsque la ministre de la Famille a été assermentée, le 23 avril, le premier ministre lui a indiqué, et je le cite : "vous verrez à poursuivre le développement des places en garderie et [à] éviter un choc tarifaire aux familles de la classe moyenne en optant pour une indexation de tarifs". Donc, il a renié deux fois sa parole », a déclaré Stéphane Bédard.

Troisième recul

En outre, le 20 novembre dernier, par une petite ligne d’un communiqué de presse, le premier ministre annonçait l’arrêt du développement des places en service de garde à contribution réduite, sauf de celles déjà en construction ou rendues officielles par un contrat signé. Ça veut dire notamment que le développement des 15 000 places est arrêté, mais, plus encore, que celui des trois quarts des 13 000 places annoncées en 2011 l’est aussi.

« Depuis hier, les conseillers du ministère de la Famille appellent les responsables de projets en service de garde pour leur dire que tout est maintenant sur la glace. À Montréal, 2692 places ont été octroyées. Comme seulement 205 places sont déjà construites ou en voie de l’être, ce sont 2487 enfants à qui nous devrons maintenant trouver une nouvelle place. À Laval, tous les projets sont bloqués. Bref, les familles du Québec ont été trahies trois fois par le premier ministre et son gouvernement », a conclu Mathieu Traversy.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?