Le plus ancien complexe d'aluminerie subsistant en Amérique du Nord - Le ministre Kotto annonce le classement de l'ancienne aluminerie de Shawinigan
vendredi 7 juin, 2013
Facebook
Twitter

Shawinigan – Le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, en compagnie du député de Saint-Maurice, Luc Trudel, a annoncé le classement de l'ancienne aluminerie de Shawinigan à titre d'immeuble patrimonial, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. L'événement a eu lieu en présence du maire de Shawinigan, Michel Angers, du président du conseil d'administration de la Cité de l'énergie, Roland Désaulniers, et du directeur général, Robert Trudel.

« L'ancienne aluminerie de Shawinigan est considérée comme le premier complexe d'aluminerie au pays et constitue un témoin important du patrimoine de la Mauricie. En accordant le statut d'immeuble patrimonial à cet ensemble industriel significatif, nous entendons protéger et mettre en valeur un héritage d'une grande richesse pour l'histoire du Québec, au plus grand bénéfice des citoyennes et des citoyens », a déclaré le ministre Kotto.

« Quiconque a un jour visité l'ancienne aluminerie a pu constater que ces installations constituent un lieu industriel unique et mythique. Je me réjouis de la protection que lui accorde aujourd'hui le gouvernement du Québec. Ce classement permet de préserver un ensemble qui est intimement lié au développement de Shawinigan et qui fait la fierté des Mauriciennes et des Mauriciens », a pour sa part affirmé le député Trudel.

Établie en 1899, l'ancienne aluminerie de Shawinigan est la première usine d'électrométallurgie établie au pays et présente un intérêt patrimonial majeur pour ses valeurs historique et architecturale. Elle est un témoin remarquable de la naissance et du développement de l'électrométallurgie au tournant du XXe siècle et rappelle l'implantation de grandes industries près des centrales hydroélectriques à cette époque. C'est à cet endroit qu'a été coulé, en 1901, le premier lingot d'aluminium au pays.

Les bâtiments sont représentatifs de l'architecture industrielle de la première moitié du XXe siècle, caractérisée par l'emploi de nouveaux matériaux structurants sur lesquels étaient plaqués des éléments tirés de différents styles architecturaux. Cet ensemble rappelle l'organisation spatiale privilégiée pour les usines d'aluminium de cette époque et témoigne de la volonté des différents concepteurs de créer, malgré les agrandissements successifs, un ensemble architectural industriel harmonieux.

Le classement d'un bien patrimonial vise à garantir sa protection, sa connaissance et sa mise en valeur dans l'intérêt public ainsi que sa transmission aux générations futures. La Cité de l'énergie, en tant que propriétaire de l'ancienne aluminerie de Shawinigan, est responsable d'assurer la préservation de la valeur patrimoniale des bâtiments protégés.

Répertoire du patrimoine culturel du Québec

Des informations additionnelles concernant l'ancienne aluminerie de Shawinigan sont disponibles sur le site du Répertoire du patrimoine culturel du Québec (RPCQ) (www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca). Cet outil de diffusion du ministère de la Culture et des Communications permet de découvrir la richesse et la diversité du patrimoine culturel québécois en le rendant accessible à tous. Une partie du contenu du RPCQ se trouve maintenant sur le portail des données ouvertes du gouvernement du Québec (www.données.gouv.qc.ca).