Le Parti Québécois votera contre le projet de loi 3, mais il a fait des gains pour les travailleurs et les retraités
mercredi 26 novembre, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Sanguinet et porte-parole de l’opposition officielle en matière de travail et de régimes de retraite, Alain Therrien, présente les gains obtenus au cours de l’étude détaillée du projet de loi 3, portant sur les régimes de retraite des employés municipaux. Il annonce également que sa formation politique votera contre le projet de loi.

« Nous avons utilisé le temps de l’étude détaillée pour tenter de convaincre le ministre du bien-fondé de nos positions, notamment à propos des déficits passés et de l’importance de laisser plus d'espace à la négociation, tel que le réclamaient également les villes. Depuis le début, notre seul objectif est d'obtenir des gains réels pour les retraités et les travailleurs participants actifs, et ce, sans compromettre la pérennité des régimes de retraite ni la capacité de payer des contribuables », a déclaré Alain Therrien.

Voici les trois gains qu’a faits l’opposition et qui sont convenus dans l’entente :

  • le partage des déficits passés des participants actifs (45/55);
  • l’indexation progressive et le rétablissement du pouvoir d'achat des retraités;
  • la possibilité de partage 45/55 des déficits imputables aux retraités.

Le Parti Québécois a choisi d’être constructif

« Le gouvernement, avec ou sans notre appui, allait adopter le projet de loi. Nous avons donc choisi d'être constructifs et de nous faire les porteurs des demandes et des critiques entendues lors des consultations. Nous allons tout de même voter contre le projet de loi, notamment en raison des précédents qu’il crée quant aux bris de contrats, aux déficits passés et au peu de respect apporté à la négociation », a ajouté le porte-parole.

Le député a rappelé que la commission parlementaire a siégé pendant 77 heures, sans compter le temps passé à entendre les groupes concernés. Le gouvernement est majoritaire, encore plus avec la collaboration et l'appui tacites – et navrants – de la CAQ. Québec solidaire, de son côté, a brillé par son absence.

« Nous croyons que notre responsabilité était d'en arriver à améliorer le projet de loi, dans la mesure du pouvoir dont dispose l'opposition officielle. Ces trois amendements ont été arrachés de longue lutte, et malgré la fermeture complète du gouvernement. Ils représentent des gains réels pour les travailleurs et les retraités. Devant la menace de bâillon, nous devions absolument les sécuriser », a conclu Alain Therrien.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?