Le Parti Québécois rend hommage à Pierre-Luc Paquette
dimanche 28 septembre, 2014
Facebook
Twitter

Montréal – C'est avec une grande tristesse que le Parti Québécois et les membres de son aile parlementaire ont appris le décès de M. Pierre-Luc Paquette, ancien directeur général du Parti Québécois. Celui-ci s'est éteint hier matin, à Montréal. Il était âgé de 46 ans.

« Être directeur général d'un parti comme le Parti Québécois demande un grand degré d'engagement. Il faut être à l'écoute des membres, ouvrir des espaces de discussion, offrir des formations, travailler sans relâche pour préparer le parti et ses militants aux échéances électorales, et ce, partout à travers le Québec. Les années passées par Pierre-Luc à la tête du parti auront été fécondes et il a toujours guidé par l'exemple. Au nom du Parti Québécois, j'offre mes plus sincères condoléances à son fils, à sa mère, à sa famille et à tous les proches de ce travailleur infatigable », a déclaré le président du Parti Québécois, Raymond Archambault.

Le chef de l'opposition officielle, Stéphane Bédard, a rappelé pour sa part le long parcours de militant de M. Paquette. « Pierre-Luc a milité de longues années au Parti Québécois avant d'en prendre les rênes. De la campagne pour le Non à Charlottetown en 1992 à la coordination du comité national des jeunes du Parti Québécois (CNJPQ), en passant par le référendum de 1995 et par la campagne électorale de 1998, il a toujours été aux premières loges, prêt à organiser des lieux et des moments d'échange, à convaincre de nouvelles personnes. S'il y avait un rassemblement militant, peu importe où au Québec, vous étiez certain de le croiser. Il aimait l'action et il accueillait les nouveaux défis le sourire aux lèvres », a-t-il déclaré.

Au-delà de ses activités militantes, Pierre-Luc était aussi un ami qui laisse dans le deuil tous ceux et celles qui ont eu le bonheur de croiser sa route.

« Pierre-Luc, c'est le gars sincère qui m'a toujours accueilli avec générosité, qui a fait découvrir des dizaines de restos du Plateau au gars du Saguenay que je suis. J'ai peine à m'imaginer qu'il ne sera plus là pour me débarrer un BIXI ou pour m'amener à découvrir une nouvelle table. Merci pour tout, Pierre-Luc », a conclu le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?