Le Parti Québécois rend hommage à Jean Garon
mercredi 2 juillet, 2014
Facebook
Twitter

Québec, le 2 juillet 2014 – C’est avec tristesse que le chef de l’opposition officielle, Stéphane Bédard, a appris le décès de M. Jean Garon, le mardi 1er juillet, à l’Hôtel?Dieu de Lévis. Il était âgé de 76 ans.

« Au nom de la grande famille du Parti Québécois et en mon nom, j’offre toutes mes condoléances à la famille et aux proches de Jean Garon. Grand communicateur, son apport à l’émergence du mouvement souverainiste, notamment, est important. Il laisse un immense héritage au monde agricole et à la politique québécoise », a déclaré Stéphane Bédard.

Avocat et économiste, Jean Garon fut député de la circonscription de Lévis de 1976 à 1998. Ministre de l’Agriculture dans le premier gouvernement de René Lévesque, il occupa ce poste jusqu’en 1985. Il devint ministre de l’Éducation de 1994 à 1996. Par la suite, il fut maire de Lévis de 1998 à 2005.

Jean Garon a été à l’origine de nombreuses réformes pour le milieu agricole, notamment la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles, communément appelée la loi sur le zonage agricole. Cette loi essentielle assura, entre autres, la préservation des terres agricoles, très convoitées à l’époque. Elle permit également la pérennité et le développement d’une agriculture durable au Québec.

Le député d’Abitibi-Ouest, François Gendron, a tenu lui aussi à rappeler la contribution exceptionnelle de son ex-collègue député et ministre.

« Jean Garon était un travailleur infatigable, qui a accompli de grandes choses pour le Québec et son agriculture. Il a toujours œuvré avec un grand dévouement pour les agriculteurs et les pêcheurs du Québec. Il a sorti notre agriculture du marasme et lui a permis d’entrer dans la modernité », a-t-il évoqué.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?