Le Parti Québécois poursuivra la transition vers une économie verte
vendredi 28 mars, 2014
Facebook
Twitter

Montréal – La première ministre du Québec et chef du Parti Québécois, Pauline Marois, annonce qu’un gouvernement du Parti Québécois poursuivra la transition vers une économie verte.

« Les bases de la transition vers une économie verte sont en place. Mon gouvernement a annoncé un chantier ambitieux, celui de l’électrification des transports. Il permettra d’augmenter le nombre de véhicules électriques sur nos routes, en développant une filière industrielle forte et un nouveau pôle de savoir technologique », a déclaré Pauline Marois.

« Le bilan des 18 mois de mon gouvernement est remarquable. Nous avons posé des gestes courageux en sortant le Québec de l’énergie nucléaire et de l’amiante. Nous avons mis en place un BAPE sur l’uranium et déposé un projet de loi pour un moratoire sur le gaz de schiste, auquel le PLQ et la CAQ s’opposent. Nous avons mis fin aux projets de minicentrales, que Philippe Couillard veut ramener », a ajouté la première ministre.

La Stratégie nationale de mobilité durable, reçue favorablement par les acteurs du milieu, est un autre jalon important de cette transition. Elle permet au Québec de se positionner comme un leader en ce qui a trait aux transports du futur et à la lutte contre les changements climatiques. D’ailleurs, la Bourse du carbone, mise en place avec la Californie, nous aidera notamment à rencontrer l’objectif, pour l’horizon 2020, de réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 25 % par rapport au niveau de 1990.


En parallèle, le gouvernement du Parti Québécois a intégré des exigences environnementales dans les appels et les propositions des secteurs public et parapublic avec la Politique économique Priorité Emploi. La Politique industrielle québécoise applique aussi le principe d’écoconditionnalité dans les programmes gouvernementaux d’aide financière aux entreprises et instaure un nouveau programme voué à l’écoperformance des entreprises.

Enfin, un gouvernement du Parti Québécois adoptera une nouvelle stratégie énergétique qui favorisera le développement des énergies renouvelables et leur production.

« Philippe Couillard n’a pas d’équipe ni de programme en matière environnementale. Il n’a pris aucun engagement sur l’environnement et le développement durable. La seule garantie de continuer à avancer avec un gouvernement qui met en œuvre une politique industrielle, une stratégie d’électrification des transports, une stratégie de mobilité durable et une politique énergétique, c’est de voter pour le Parti Québécois », a conclu la première ministre.

Il nous faut les moyens d’agir

Nous avons un plan et l’équipe pour réussir. Aujourd'hui, il est temps de nous donner les moyens d'aller plus loin encore.

Visionnez la conférence de presse.