Le Parti Québécois n’abandonnera pas les travailleurs d’Electrolux
vendredi 28 mars, 2014
Facebook
Twitter

L’Assomption – Après que les dirigeants d’Electrolux aient confirmé la date de la fermeture de l’usine de L’Assomption, le candidat du Parti Québécois dans L’Assomption, Pierre Paquette, le candidat dans Repentigny, Scott McKay, et le candidat dans Rousseau et ministre des Finances et de l’Économie, Nicolas Marceau, ont réitéré l’engagement de la première ministre et du Parti Québécois de ne pas laisser tomber les quelque 1300 travailleurs de l’usine.

« Je tiens à assurer aux 1300 travailleurs d’Electrolux et à leur famille que le Parti Québécois continuera à tout mettre en œuvre pour les aider à se replacer rapidement. Dès que l’entreprise indiquera ses intentions en ce qui concerne l’usine, nous pourrons mettre en place une stratégie afin d’exploiter le potentiel de sa conversion industrielle. Nous demandons à la société suédoise de faire connaître sa décision le plus rapidement possible pour que nous puissions agir », a déclaré Pierre Paquette.

« Dès mai 2013, nous avons dégagé des sommes afin de trouver des projets de relance économique pour L’Assomption. Notre stratégie se déploie en trois axes. Le premier touche la conversion industrielle de l’usine, comme l’a mentionné mon collègue Pierre Paquette, avec du démarchage actif. Le deuxième axe établit un modèle pour la vision économique de la MRC. Enfin, nous allons rehausser l’attrait industriel de la région en déterminant des créneaux d’avenir », a poursuivi Scott McKay.

D’ailleurs, Emploi-Québec a déjà mis en place une série de mesures telles que des projets de formation pour les travailleurs et une table ad hoc pour des sous-traitants, un investissement qui représente plus de 1,4 M$. De plus, Emploi-Québec a mis en place un comité d’aide au reclassement qui continuera de soutenir les travailleurs au cours des prochains mois.

« Un gouvernement du Parti Québécois sera au rendez-vous pour appuyer les projets industriels qui pourront contribuer à la relance de L’Assomption et de la région de Lanaudière. Nous allons continuer de travailler avec la MRC et le Centre local de développement afin que ces projets progressent rapidement. Les prochaines semaines risquent d’être plus difficiles, mais les travailleurs et leur famille pourront toujours compter sur l’aide de notre gouvernement », a conclu Nicolas Marceau.