Le Parti Québécois mettra en place une préautorisation des projets pour faciliter l’accès aux terres pour la relève agricole
vendredi 27 juillet, 2018
Facebook
Twitter

Le porte‑parole du Parti Québécois en matière d’agriculture et d’alimentation, André Villeneuve, le candidat dans la circonscription de Saint-Hyacinthe, Daniel Breton, et le candidat dans la circonscription de Johnson, Jacques Tétreault, s’engagent à ce qu’un gouvernement du Parti Québécois mette en place un processus de préautorisation des projets à La Financière agricole. Un tel processus permettra aux producteurs de la relève d’éviter plusieurs des embûches actuelles à l’acquisition d’une terre pour réaliser leurs rêves.

 

Névralgique pour la relève, l’accès aux terres est souvent difficile en raison des conditions du marché. Même en faisant abstraction de leur valeur élevée, les terres sont souvent difficiles à acheter à cause des délais significatifs pour être accepté au financement. « Souvent, la terre convoitée est vendue à un spéculateur aux poches profondes qui peut payer immédiatement plutôt qu’à la relève potentielle qui doit voir son financement approuvé, plusieurs semaines, voire plusieurs mois plus tard, avant de signer la vente finale. Sous un gouvernement du Parti Québécois, La Financière agricole mettra en place un processus de préautorisation des projets sans qu’une terre n’y soit déjà attachée. Le projet étant préapprouvé, l’agriculteur de la relève pourra trouver une terre qui lui convient et déposer une offre d’achat. La Financière aura alors un maximum de 7 jours pour donner son approbation finale au financement. Voilà un des éléments innovateurs que contient la plateforme du Parti Québécois en agriculture, qui sera dévoilée peu à peu d’ici la prochaine campagne électorale », a expliqué André Villeneuve.

 

« Ainsi, les rêves des agriculteurs de la relève ne pourront plus être bloqués par des tracasseries administratives. Un jeune agriculteur pourra monter son projet, le faire préapprouver, et ensuite se mettre à la recherche d’une terre convenable sans avoir à s’inquiéter de l’autorisation de son projet. Avec la préautorisation systématique, la relève agricole aura de meilleures occasions de prospérer et d’ajouter son dynamisme à l’économie du Québec », a ajouté Daniel Breton.

 

Rappelons que le chef du Parti Québécois, Jean‑François Lisée, s’était déjà engagé à moderniser le Fonds d’investissement pour la relève agricole, le FIRA, et d’en faire le FIRA+. « En transformant le FIRA, la relève pourra bénéficier d’un FIRA+, plus accessible, plus généreux et plus audacieux. On peut mesurer la prospérité de l’agriculture par l’état actuel de sa relève, et avec le Parti Québécois, la relève agricole aura tous les outils pour prospérer », a conclu Jacques Tétreault.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?