Le Parti Québécois : le seul parti capable de réaliser la souveraineté
lundi 19 septembre, 2011
Facebook
Twitter

Nicolet – Le député de Drummond, Yves-François Blanchet, le président du conseil exécutif national du Parti Québécois, Raymond Archambault, et le président du parti de la région du Centre-du-Québec, Serge Bouchard, ont tenu à réagir aujourd’hui à l’annonce, par le député de Nicolet-Yamaska, Jean-Martin Aussant, de la création d’un nouveau parti politique. « En 2008, les citoyens de Nicolet-Yamaska ont choisi le Parti Québécois pour son programme et pour sa chef. Je suis persuadé qu’ils feront le même choix à la prochaine campagne électorale. À partir de ce moment-ci, nous laissons les électeurs de la circonscription juger de la légitimité ou non de Jean-Martin Aussant », a déclaré d’emblée Yves-François Blanchet.

Les citoyens de Nicolet-Yamaska peuvent être assurés que le Parti Québécois dispose d’une organisation forte dans la circonscription et prête à faire face rapidement à n’importe quelle éventualité électorale. « Certes, il y a quelques départs au sein de l’exécutif du parti dans Nicolet-Yamaska, mais nous pouvons compter sur de nombreux militants pour prendre la relève. Notre parti est solide ici et nous le démontrerons lors de l’assemblée générale qui se tiendra dans les prochaines semaines. Qu’elle soit partielle ou générale, nous aurons l’équipe pour gagner la prochaine élection dans Nicolet-Yamaska », a ajouté Raymond Archambault.

Le conseil exécutif national du parti a procédé à la mise sous tutelle de l’association du parti dans la circonscription. « Cette décision est rendue nécessaire pour assurer le remplacement de l'équipe. La tutelle prendra fin au moment de l’assemblée générale où les membres du Parti Québécois de Nicolet-Yamaska éliront leurs représentants », a affirmé Raymond Archambault.

« Les militants d’abord, puis les citoyens de Nicolet-Yamaska, ont participé à la refonte récente du programme du Parti Québécois. Le projet de Jean-Martin Aussant doit être présenté aux électeurs qui auront bien sûr le choix de réélire un autre député du Parti Québécois. Je ne crois pas que Nicolet-Yamaska désire diviser le vote progressiste et souverainiste au profit du fédéralisme conservateur de Jean Charest et François Legault. Le seul parti capable de réaliser la souveraineté du Québec, c’est le Parti Québécois », a conclu Yves-François Blanchet.