Le Parti Québécois fait une proposition
jeudi 23 octobre, 2014
Facebook
Twitter

Québec, le 23 octobre 2014 – Les députés du Parti Québécois déposeront aujourd’hui une motion sans préavis dans le but de recentrer le débat sur les véritables enjeux que sont l’indépendance journalistique et la liberté de presse. La motion du gouvernement, inscrite au feuilleton, n’a pour but que de légitimer un processus qui vise l'expulsion du député de Saint-Jérôme de l’Assemblée nationale. À preuve, le gouvernement souhaite créer une commission parlementaire contrôlée par les libéraux et la CAQ. Or, il est du devoir de l’Assemblée nationale de traiter cet enjeu de façon non partisane.

« Le premier ministre Philippe Couillard affirme vouloir élever le débat au-delà des questions partisanes. Aujourd’hui, le Parti Québécois présente sa contribution au débat. Nous souhaitons que les parlementaires ne soient ni juges ni parties. Un comité formé d’experts indépendants et de membres choisis par chacun des groupes parlementaires nous semble la meilleure façon de rencontrer l’ensemble des acteurs concernés par ce débat », a déclaré le chef de l’opposition officielle, Stéphane Bédard.

La motion se lit comme suit :

« QUE l'Assemblée nationale mandate un comité de travail pour analyser l'indépendance journalistique et la liberté de presse au sein des entreprises médiatiques du Québec;

QUE ce comité se penche sur l’étanchéité des salles de rédaction, les relations entre les directeurs de l'information et les journalistes, la protection accordée aux journalistes par les conventions collectives ou tout autre contrat de travail, ainsi que l'influence politique que peuvent avoir les propriétaires et l’actionnaire de contrôle des médias sur les journalistes;

QUE ce comité de travail soit formé d’un membre choisi par le Conseil de presse du Québec, d’un membre choisi par la Tribune de la presse, et d’un membre choisi par chacun des trois groupes parlementaires représentés à l’Assemblée nationale;

QUE l'organisation du mandat soit confiée aux membres de ce comité;

QUE ce comité entende, en séance publique, les membres des conseils d’administration, les éditeurs, les rédacteurs en chef, les directeurs de l’information, les chefs de pupitre et les journalistes des groupes médiatiques suivants : Société Radio-Canada, Québecor Média, TVA inc., TC Media, Bell Média, COGECO inc., Le Devoir, Gesca, une filiale de Power Corporation du Canada, RNC Media, Rogers Media inc. ainsi que toute autre personne ou tout groupe susceptible d’apporter une expertise liée au mandat du comité;

QUE le rapport du comité soit déposé à l'Assemblée au plus tard le vendredi 28 novembre 2014;

Enfin, QUE cette motion devienne un ordre de l'Assemblée. »

« Si le gouvernement et la CAQ sont sincères dans leur volonté de traiter de ces importantes questions, nous espérons qu’ils appuieront cette motion. Un rejet signifierait que leur motivation ne vise qu’à écarter un adversaire politique, plus précisément le député de Saint-Jérôme », a conclu Stéphane Bédard.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?