Le Parti Québécois dénonce les horreurs perpétrées par Boko Haram
jeudi 15 janvier, 2015
Facebook
Twitter

Québec – La députée d’Hochelaga-Maisonneuve et porte-parole de l’opposition officielle en matière de relations internationales et de condition féminine, Carole Poirier, condamne fermement les actes terroristes perpétrés par le groupe Boko Haram et souhaite que les gouvernements du monde, particulièrement ceux du Québec et du Canada, prêtent davantage attention à ces gestes inacceptables.

« Le 3 janvier dernier, le groupe terroriste a rasé plusieurs villages dans le nord-est du Nigeria, tuant un grand nombre de personnes. Selon Amnistie internationale, il s’agit de l’offensive la plus importante et la plus destructrice du groupe depuis l’insurrection islamiste en 2009. À cela, il faut ajouter les nombreux enlèvements et attentats, ainsi que toute la destruction que Boko Haram a laissée derrière lui ces dernières années. Cette situation dépasse tout entendement. La communauté internationale doit se pencher sérieusement sur ce drame humanitaire à grande échelle », a déclaré Carole Poirier.

La députée ajoute que malheureusement, les femmes sont utilisées par Boko Haram comme armes de guerre. « Non seulement le groupe rejette-t-il l’éducation pour les jeunes filles, il a de plus procédé à plusieurs enlèvements importants. Plus abominable encore, de jeunes filles, âgées de seulement 10 ans, sont utilisées comme bombes humaines. Cette nouvelle escalade dans l’horreur doit être dénoncée avec vigueur, tout comme les actes terroristes de Boko Haram », a-t-elle conclu.