Le Parti Québécois dénonce la centralisation des soins
mardi 15 mai, 2018
Facebook
Twitter

Québec, le 15 mai 2018 – En appui au comité citoyen kamouraskois Mes soins restent ici, la porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé, d’accessibilité aux soins et de soutien à domicile, Diane Lamarre, ainsi que le porte-parole pour les aînés, Harold LeBel, ont dénoncé la stratégie libérale inefficace de centralisation dans le domaine des soins de santé. « Les soins doivent se rendre aux patients; pas l’inverse! », ont-ils soutenu.

 

EN BREF 
- Le gouvernement libéral devrait se rendre à l’évidence : en matière de soins, la centralisation est complètement inefficace et entraîne des délais risqués pour les patients.
- Les gens du Kamouraska, comme ceux de toutes les régions du Québec, ont droit à des soins et à des services de santé accessibles et de qualité.
- Un gouvernement du Parti Québécois mettra les patients, plutôt que les médecins, au centre du système de santé.

 

En mai 2017 au Kamouraska se tenait une grande marche pour réclamer le maintien des services et des soins de proximité à l’hôpital de La Pocatière. « Plus de 5000 personnes s’étaient rassemblées pour envoyer un message fort au gouvernement libéral. Une pétition de quelque 9000 signatures a aussi été déposée à l’Assemblée nationale. La population et les élus municipaux du Kamouraska étaient mobilisés pour la cause. Pourtant, un an plus tard, rien n’est encore réglé. Nous nous inquiétons de plus en plus, car ça ne se passerait pas autrement si on projetait de fermer l’hôpital de La Pocatière », ont évoqué Anne Marie Labbé, Jean Martin et Lilou Cottinet, membres du comité Mes soins restent ici.

« Si jamais ce scénario devait se concrétiser, ce serait dramatique pour les gens de la région, surtout pour les aînés, a de son côté souligné Harold LeBel. Les délais s’allongent. L’offre de services diminue; plusieurs ne sont tout simplement plus offerts. Les gens doivent se déplacer de plus en plus loin et, pour certains, c’est difficile et compliqué. Qu’a à dire le ministre Barrette à toutes ces personnes qui s’inquiètent? », a‑t‑il demandé.

Diane Lamarre est formelle : les membres du comité Mes soins restent ici et toute la population du Kamouraska peuvent compter sur le Parti Québécois pour maintenir les soins de proximité dans la région, comme ailleurs au Québec. « Un gouvernement du Parti Québécois remettra le patient au cœur du système de santé, notamment en donnant plus d’autonomie aux 200 000 professionnels de la santé qui n’attendent que ça. Nous épaulerons le personnel et les organismes communautaires qui travaillent tous les jours pour aider notre monde. Et, dès octobre 2018, nous redirigerons les milliards promis aux médecins vers le soutien à domicile et les soins de proximité », a‑t‑elle insisté.

Pour visionner la vidéo Je vote Mes soins restent ici :

https://www.facebook.com/santekamouraska/videos/342027422989052/