Le Parti Québécois demande deux enquêtes
jeudi 8 septembre, 2016
Facebook
Twitter

Québec, le 8 septembre 2016 – À la lumière des révélations concernant le conflit d’intérêts impliquant l’entreprise d’Yvon Nadeau, un proche du ministre Lessard, la députée de Taschereau et porte-parole du Parti Québécois en matière d’éthique, Agnès Maltais, demande deux enquêtes : une du Commissaire à l’éthique et à la déontologie, et une du Commissaire au lobbyisme.

« Yvon Nadeau était toujours conseiller politique au bureau de circonscription du ministre Lessard lorsque la subvention pour son entreprise, Pyrobiom Énergies inc., a été sollicitée. Les 3 millions de dollars finalement accordés représentent 40 % des coûts d’implantation du projet de transformation de résidus forestiers en biocombustibles par la compagnie que dirige M. Nadeau. Cette aide financière représente, curieusement, le montant maximum permis par le programme Technoclimat, d’où provient l’argent. C’est une drôle de coïncidence; on se pose de sérieuses questions sur cette subvention », a exposé la porte-parole.

« Ce qui est encore plus inquiétant, c’est la nature du projet, soit la transformation de résidus forestiers; Laurent Lessard était au même moment ministre des Forêts! M. Nadeau et le ministre Lessard admettent eux-mêmes en avoir discuté, alors que le premier n’est pas inscrit au Registre des lobbyistes. Comment le premier ministre a-t-il pu nommer au MTQ, le plus gros donneur de contrats du Québec, quelqu’un doté de si peu de jugement? Comment peut-on penser qu’il n’y a pas de lien entre le poste occupé par M. Nadeau et l’obtention des 3 millions de dollars? », a poursuivi Agnès Maltais.

« Aujourd’hui, le Parti Québécois formule deux demandes, une au Commissaire à l’éthique et à la déontologie et une au Commissaire au lobbyisme, afin qu’ils enquêtent sur le processus qui a mené à l’obtention de la subvention. Le favoritisme ne devrait jamais avoir sa place au gouvernement; pourtant, quelques mois après leur retour au pouvoir, les libéraux s’étaient déjà remis les mains dans le plat de bonbons », a conclu la députée de Taschereau.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?