Le Parti Québécois demande à Françoise David de calmer ses troupes
lundi 17 mars, 2014
Facebook
Twitter

Montréal – « Décidément, les excès de langage deviennent une habitude chez Québec solidaire. Françoise David doit présenter des excuses au nom de son parti et rappeler ses troupes à l’ordre pour que cessent ces attaques insultantes et mensongères », a déclaré Bernard Drainville, candidat du Parti Québécois dans Marie-Victorin et ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne.

En effet, ce matin sur les ondes du 98,5 FM, à l’émission Puisqu’il faut se lever, le cochef de Québec solidaire, Andrés Fontecilla, a comparé le Parti Québécois à l’extrême droite et au Front National français, en mentionnant que la charte de la laïcité serait un repli identitaire antimusulman. Andrés Fontecilla a refusé de s’excuser après avoir prononcé ces paroles, malgré la demande expresse de Bernard Drainville.

« Québec solidaire ne semble pas être en mesure de débattre des enjeux liés à la charte sans tomber dans les insultes et les attaques vicieuses. L’équipe de Françoise David nous apparaît résolue à vouloir nous taxer d’intolérance, mais, la réalité, c’est que ce sont les solidaires qui s’avèrent totalement fermés aux idées et aux personnes qui ne pensent pas comme eux », a ajouté Évelyne Abitbol, candidate du Parti Québécois dans la circonscription d’Acadie.

« Le débat sur la charte est nécessaire pour assurer l'égalité de tous les citoyens, l’égalité de toutes les croyances et l’égalité homme-femme. La laïcité de l’État québécois n’est pas affirmée dans aucune loi; les règles pour gérer cette laïcité n’existent pas noir sur blanc. Ce silence explique une partie des problèmes que l’on vit actuellement. La charte propose des solutions claires et raisonnables pour que l’État soit neutre à l’endroit de tous les Québécois », a ajouté Djemila Benhabib, candidate dans Mille-Îles.

« La charte propose des balises pour éviter que de nouveaux accommodements déraisonnables soient accordés à l’avenir. Mais, surtout, elle permettra d’assurer une meilleure cohésion sociale et une meilleure intégration des néo?Québécois, en conjuguant identité et diversité », a souligné pour sa part Yasmina Chouakri, candidate dans Anjou–Louis-Riel.

« De la part d’un parti qui se dit féministe et progressiste, on aurait pu s’attendre à ce que Québec solidaire affirme l’égalité homme?femme sans compromis. Au lieu de cela, on constate qu’il adopte une position minimale sur le port de signes religieux, et se livre à des attaques indignes d’un parti politique sérieux. Nous nous attendons à mieux », a conclu Leila Mahiout, candidate dans Bourassa-Sauvé.

Soulignons que la semaine dernière, Amir Khadir a comparé la candidature de Pierre Karl Péladeau à la venue de l’ayatollah Khomeini en Iran. Françoise David n’a toujours pas rappelé à l’ordre son député.

« Nous exigeons de nouveau que Françoise David se dissocie des propos de ses candidats, qu’elle fasse cesser ces insultes qui discréditent son parti. Québec solidaire peut continuer de s’isoler dans son idéologie, mais nous ne pouvons plus tolérer cette attitude digne du Parti libéral, qui affirme que tous ceux qui ne pensent pas comme lui ont tort », a conclu Bernard Drainville.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?