Le Parti Québécois demande à François Legault de rappeler son candidat Noah Sidel à l’ordre
jeudi 3 avril, 2014
Facebook
Twitter

Montréal – Le candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Marie-Victorin et ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne, Bernard Drainville, demande à François Legault de rappeler à l’ordre son candidat dans Notre-Dame-de-Grâce, Noah Sidel, pour plusieurs propos tenus sur son blogue, notamment ceux qui font une comparaison entre la loi 101 et le nazisme.

Lors de la campagne électorale de 2012, M. Sidel a en effet écrit, le 24 août : « There’s a guy who runs a great blog called “No Dogs or Anglophones” that I read regularly. I’m starting to feel like a PQ government might actually go as far as to start posting those signs and forcing us dirty Anglos to wear a big A on our sleeves. […] But it’s not hard to imagine a PQ-governed province in which the English language is simply banned ».

« François Legault cautionne-t-il les propos de son candidat, qui fait une comparaison entre le nazisme et le Parti Québécois, simplement parce que nous prenons des engagements pour défendre la langue française? Le 3 août 2012, M. Sidel avait même écrit que la loi 101 était la loi la plus restrictive et la plus oppressive au Canada. Quand un candidat se permet de tenir de tels propos, comment la Coalition Avenir Québec peut-elle affirmer qu’elle s’engage à renforcer la protection du français? », s’est questionné Bernard Drainville.

Écrits de Noah Sidel au sujet de la charte des valeurs

Bernard Drainville demande également à François Legault d’expliquer les propos de son candidat au sujet de la charte des valeurs québécoises :

· « Secularism charter’s raison d’etre is to divide and create hatred » (23 août 2013) « If they want to cover their faces, then so be it – as long as they understand that they can’t impose that upon others. Legislating against Muslims covering theirs faces is not progressive, it’s racist, and I am unequivocally opposed to it. » (21 mai 2010)

« Est-ce que François Legault croit, comme son candidat, que le but de la charte est de diviser et de créer de la haine? Considère-t-il que l’obligation d’avoir le visage découvert lorsqu’on donne ou reçoit un service de l’État est une mesure raciste? De tels propos, tenus par un candidat de la CAQ, démontrent que seul le Parti Québécois peut faire adopter une véritable charte des valeurs », a ajouté Bernard Drainville.

Rappelons que mardi dernier, sur les ondes du 98,5 FM, François Legault a refusé de condamner les propos de son candidat. « En agissant ainsi, François Legault confirme que la charte des valeurs et le respect de la loi 101 sont des enjeux secondaires pour la Coalition Avenir Québec », a conclu Bernard Drainville.