Le Parti Québécois aux côtés des citoyens de Sorel-Tracy et de la Montérégie
lundi 27 octobre, 2014
Facebook
Twitter

S orel-Tracy, le 26 octobre 2014 – Des députés du Parti Québécois se joignent à la manifestation citoyenne contre le transport pour l’exportation du pétrole des sables bitumineux sur le fleuve Saint-Laurent, se tenant aujourd'hui à Sorel-Tracy. La députée de Vachon, Martine Ouellet, le député de Verchères, Stéphane Bergeron, le député de Berthier, André Villeneuve, et le député de Saint-Jean, Dave Turcotte, sont présents aux côtés de la population pour dire au gouvernement de prendre ses responsabilités.

« Le gouvernement libéral et le gouvernement fédéral doivent écouter les citoyens présents à cette manifestation. Le fleuve Saint-Laurent ne doit pas se transformer en autoroute pour l’exportation du pétrole de l’Ouest. Il n’y a aucune retombée structurante et les Québécois doivent assumer tous les risques. De plus, le Québec ne dispose toujours pas des outils nécessaires pour intervenir efficacement en cas d’accident. Le premier ministre Philippe Couillard a beau prétendre que nous sommes bien équipés pour faire face à cette possibilité, toutes les études disent le contraire. Les citoyens n’ont de toute évidence pas confiance, tout comme nous, et exigent plus de transparence et de sécurité », a déclaré Martine Ouellet, porte-parole de l'opposition officielle en matière de transports, d'électrification des transports et de stratégie maritime.

Plusieurs rapports récents confirment en effet les déficiences dans la capacité d'intervention de la Garde côtière canadienne en cas d’accident. En novembre 2013, le Comité d'experts sur la sécurité des navires-citernes critiquait la faible capacité de récupération des hydrocarbures en cas de déversement, qui se chiffre entre 5 % et 15 % seulement. En mai 2013, une étude de Genivar concluait que le golfe du Saint-Laurent et le fleuve Saint-Laurent formaient l'un des deux secteurs présentant le risque le plus élevé de déversement d'hydrocarbures important au Canada. Enfin, en septembre 2013, une autre étude de Genivar soulignait la déficience de la capacité d'intervention des autorités fédérales en cas d'urgence dans le golfe du Saint-Laurent.

Stéphane Bergeron, porte-parole de l’opposition officielle en matière d'affaires intergouvernementales canadiennes, salue quant à lui l’engagement des citoyens de la Montérégie et de Sorel-Tracy. « Les gens de chez nous sont très mobilisés pour la protection de leur milieu de vie et de leur environnement. Nous avons demandé à plusieurs reprises à Transports Canada d’organiser des séances d’information pour tenir la population au courant des mesures qui sont prises pour assurer la sécurité des citoyens et la protection de l’environnement, ce qui a toujours été refusé. Les citoyens sont pourtant en droit de savoir », a-t-il ajouté.