Le ministre Yves-François Blanchet annonce deux projets de soutien aux soins palliatifs à domicile dans le Centre-du-Québec
mardi 25 février, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs et ministre responsable des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec, monsieur Yves-François Blanchet, a annoncé au nom de la ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse, madame Véronique Hivon, le financement de deux projets de soutien aux soins palliatifs à domicile dans le Centre-du-Québec initiés par le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) Drummond et son partenaire, les Services René-Verrier, ainsi que par le CSSS Bécancour-Nicolet-Yamaska.

« Nous souhaitons que les personnes en fin de vie puissent vivre leurs derniers moments de manière sereine, avec le moins de souffrance possible, et ce, dans le lieu de leur choix, en compagnie de leurs proches. Voilà pourquoi nous avons à cœur de soutenir les initiatives qui leur permettront d'avoir accès à des services à domicile personnalisés et adaptés à leurs besoins », a déclaré la ministre Hivon.

Le CSSS Drummond et les Services René-Verrier partagent un projet visant à améliorer l'offre de service aux personnes en soins palliatifs à domicile et à leurs proches, sous les angles du répit-gardiennage, du soutien et de l'accompagnement. L'octroi d'un budget annuel récurrent de 200 000 $ permettra notamment de former et d'outiller les ressources bénévoles de sorte qu'elles interviennent de façon efficace et sécuritaire, en plus de favoriser le respect du choix des personnes en fin de vie qui souhaitent demeurer chez elles le plus longtemps possible.

Sur le territoire du CSSS Bécancour-Nicolet-Yamaska, une aide financière de 50 000 $ par année viendra soutenir l'amélioration des activités de répit-dépannage à domicile, tout en permettant de développer et de consolider les partenariats avec différentes organisations, favorisant ainsi l'implantation de nouveaux services. Ce projet bénéficiera à la fois aux personnes en fin de vie et aux membres de leur entourage.

Au total, ces trois organismes se partageront une aide financière de 250 000 $ pour réaliser leurs projets. Rappelons enfin que le financement public des deux maisons de soins palliatifs a été rehaussé de 13 % et dix lits de soins palliatifs ont été ajoutés à l'automne dernier dans la région du Centre-du-Québec.

« Trois de mes proches sont décédés du cancer au cours des dernières années, dont mon père et sa conjointe, et deux d'entre eux à l'unité René-Verrier. Je sais quelle différence un amour et une compassion sans condition peuvent faire au moment de partir. Je me réjouis du fond du cœur de voir mon gouvernement reconnaître ce rôle d'accompagnement en fin de vie. Les gens se voient de plus en plus offrir des alternatives qui sont importantes pour le patient, oui, mais aussi pour sa famille et ses proches. Il m'est toujours apparu crucial que l'État soit un partenaire dans cet engagement touchant », a pour sa part déclaré le ministre Blanchet.