Le ministre Stéphane Bergeron inaugure l'unité de dialyse de l'Hôpital de Papineau
vendredi 13 décembre, 2013
Facebook
Twitter

Gatineau – La nouvelle unité satellite de dialyse de l'Hôpital de Papineau a été inaugurée aujourd'hui par le ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de l'Outaouais, monsieur Stéphane Bergeron, au terme de travaux de 4 231 000 $.

« La création d'unités comme celle-ci présente le grand avantage de rapprocher les services des patients. C'est d'une importance primordiale pour les personnes présentant une insuffisance rénale chronique, puisque l'hémodialyse est offerte à raison de trois traitements par semaine. Voilà pourquoi nous nous efforçons, en Outaouais comme ailleurs au Québec, de réduire le plus possible les temps de déplacement vers les milieux de soins, au bénéfice des personnes atteintes et de leurs proches », a déclaré monsieur Bergeron.

L'unité satellite d'hémodialyse a été aménagée au 4e étage de l'Hôpital de Papineau, sur une superficie d'environ 700 mètres carrés. Elle compte onze stations de traitement, dont une en salle d'isolement et une de réserve, ce qui permettra éventuellement de traiter jusqu'à 36 patients de l'est de la région.

Les coûts d'aménagement des locaux et d'acquisition de l'équipement spécialisé ont été assumés conjointement par le ministère de la Santé et des Services sociaux (2 000 000 $), l'Agence de la santé et des services sociaux de l'Outaouais (931 000 $), le Centre de santé et de services sociaux de Papineau (300 000 $), ainsi que la Fondation Santé de Papineau (1 000 000 $), cette dernière contribution ayant été fournie par des donateurs privés.

« Je tiens à souligner le rôle joué dans ce projet par l'équipe des néphrologues du Centre de santé et de services sociaux de Gatineau. Grâce à la télémédecine, ces spécialistes sont en mesure d'assurer la supervision clinique à distance. C'est ainsi que les soins sont d'aussi bonne qualité et tout aussi sécuritaires dans les unités satellites que dans les grands centres hospitaliers, avec d'importants gains sous l'angle de l'accessibilité », a conclu le ministre responsable de la région de l'Outaouais.