Le ministre Réjean Hébert inaugure la nouvelle urgence de l'Hôpital général juif de Montréal
mardi 4 février, 2014
Facebook
Twitter

Montréal – Le ministre de la Santé et des Services sociaux, et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, a participé aujourd'hui à l'inauguration de la nouvelle urgence de l'Hôpital général juif Sir Mortimer B. Davis, partie intégrante de la première phase de construction du nouveau Pavillon des soins critiques, le Pavillon K.

« Il s'agit de la concrétisation d'une étape importante de ce grand projet, dont les retombées bénéfiques sauront profiter autant aux patients qu'aux membres du personnel de l'établissement. Les premiers bénéficieront d'un environnement propice à des soins sécuritaires et de grande qualité, alors que les seconds évolueront dans des espaces à la fois plus spacieux et mieux organisés, donc beaucoup plus fonctionnels », a déclaré le ministre Hébert.

La nouvelle urgence compte cinq salles de réanimation et 53 civières, disposées majoritairement dans des chambres individuelles afin de permettre un meilleur contrôle des infections nosocomiales. En plus de tirer avantage de postes de travail décentralisés, qui facilitent l'ouverture et la fermeture de sections de l'urgence selon l'achalandage, la nouvelle urgence possède des corridors de circulation distincts pour les visiteurs et pour les équipes soignantes, et ce, dans une perspective aussi bien fonctionnelle qu'organisationnelle et préventive.

« La construction de cette nouvelle urgence permet de combler un besoin d'espace, mais vient aussi, et surtout, moderniser l'unité des soins critiques de l'Hôpital en y intégrant les plus récentes tendances en matière d'organisation et de dispensation des soins », a aussi fait savoir le ministre Hébert.

Annoncée en novembre 2010, la première phase de la construction du Pavillon K a été réalisée au coût de 121 246 200 $. Outre l'urgence, cette nouvelle aile attenante du côté nord-ouest de l'Hôpital comprendra notamment l'unité de soins intensifs, le bloc opératoire, le centre de naissances, l'unité de néonatologie, ainsi que l'hôpital de jour. Elle sera reliée à l'installation existante par un atrium au rez-de-chaussée, de même que par des passerelles aux étages. La contribution du gouvernement du Québec s'élève à 95 275 000 $ pour la réalisation de cette première phase, le solde de 25 971 200 $ étant assumé par la Fondation de l'Hôpital.