Le ministre Réjean Hébert annonce la création d'un Comité national sur les services préhospitaliers d'urgence au Québec
mardi 2 juillet, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des aînés, le docteur Réjean Hébert, annonce aujourd'hui la création d'un Comité national sur les services préhospitaliers d'urgence. Ce comité aura pour mandat d'analyser le fonctionnement global du système préhospitalier au Québec dans le contexte du vieillissement de la population et des demandes récurrentes d'ajouts de services ambulanciers partout au Québec.

« Plus de douze ans après le rapport du Comité national sur la révision des services préhospitaliers d'urgence, présidé par monsieur André Dicaire, il apparaît essentiel de dresser un nouvel état des lieux du système préhospitalier mis en place au début des années 2000 et d'actualiser, si nécessaire, le cadre législatif. C'est pourquoi j'annonce aujourd'hui la mise sur pied d'un Comité national sur les services préhospitaliers d'urgence. Cette démarche permettra d'obtenir des recommandations avisées, en tenant compte notamment des avancées technologiques, dans le but d'optimiser la prestation de ces services aux citoyens et de l'adapter à la réalité du vieillissement de la population du Québec », a ajouté le ministre Hébert.

Cette annonce découle du rapport de l'équipe d'experts chargée de l'analyse de la situation des services préhospitaliers d'urgence en Outaouais, qui a identifié certains problèmes dans le fonctionnement du système préhospitalier au Québec. En effet, en marge des recommandations spécifiques à la région de l'Outaouais, le groupe d'expert a fait part au ministre d'observations et de recommandations à caractère national.

L'analyse de ces informations a mené le ministre Hébert à conclure en la pertinence d'étendre le travail réalisé en Outaouais à tout le Québec, afin d'avoir un portrait global des services préhospitaliers sur l'ensemble du territoire.

Dresser un état des lieux : mandat du comité national

L'organisation des services ambulanciers exige une structure solide, fiable et efficace. Ainsi, le groupe de travail devra s'intéresser à l'ensemble des mécanismes qui sous-tendent le système préhospitalier québécois.

Le comité national aura pour mandat d'analyser :

  • le modèle d'organisation des services préhospitaliers d'urgence (SPU), incluant les services de premiers répondants;
  • l'utilisation efficiente des ressources humaines, financières et matérielles;
  • les standards de qualité et les cibles permettant de mesurer l'efficience des SPU
  • le modèle d'affaires existant.

Le ministre a par ailleurs demandé au ministère et à la Direction nationale des urgences, des services de traumatologie et des services préhospitaliers d'urgence de jouer plus activement son rôle, et ce, dès à présent. À cet effet, il devra élaborer et mettre en place des politiques et protocoles opérationnels en adéquation avec les orientations ministérielles.

Composition du groupe de travail

Le comité sera présidé par monsieur Marc Ouellet, qui occupait jusqu'à tout récemment les fonctions de vérificateur général adjoint au Vérificateur général du Québec. Les autres membres du comité sont le docteur Jean Lapointe, qui a présidé le groupe d'experts en Outaouais et qui a accepté de participer aux travaux à titre de conseiller spécial, monsieur Nicola d'Ulisse, président-directeur général de la Corporation d'urgences-santé, et le docteur Wayne Smith, directeur médical régional des services préhospitaliers à l'Agence de la santé et des services sociaux de l'Estrie.

Le comité mènera des consultations assez larges auprès des différents acteurs et partenaires, incluant notamment des syndicats et différents acteurs municipaux. Le comité devra déposer des recommandations au ministre d'ici le printemps 2014.