Le ministre Pierre Duchesne annonce un soutien de 198 400 $ pour de nouveaux équipements de recherche au Cégep de Sainte-Foy
vendredi 24 mai, 2013
Facebook
Twitter

Montréal – Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, est fier d'annoncer la contribution du gouvernement au projet du Cégep de Sainte-Foy retenu dans le cadre du dernier concours du Fonds collège-industrie pour l'innovation (FCII). Le gouvernement du Québec octroie une aide financière de 198 400 $ à ce projet, dont les investissements totaux s'élèvent à 496 800 $.

« Soutenir l'excellence de la recherche et de l'innovation est primordial pour notre gouvernement. Les infrastructures de recherche, mises à la disposition des collèges et des groupes de chercheurs qui y travaillent, permettent d'acquérir un savoir-faire, notamment en recherche appliquée et en développement technologique. Les collèges contribuent ainsi, avec leurs partenaires, à faire du Québec une société du savoir parmi les plus performantes, au bénéfice de la population », a mentionné le ministre Duchesne.

Le Centre d'enseignement et de recherche en foresterie se distingue

Ce projet vise l'acquisition d'équipements de recherche en télédétection forestière pour le Centre d'enseignement et de recherche en foresterie (CERFO) du Cégep de Sainte-Foy. Le CERFO se dotera d'équipements de stockage et de diffusion de données et d'images de terrain, de logiciels performants et, enfin, d'équipements techniques de terrain pour réaliser le captage d'information telles des données météorologiques et de hauteur de la canopée.

Ces nouveaux équipements permettront à l'équipe de chercheurs de renforcer ses partenariats avec les entreprises forestières. Celles-ci pourront obtenir de la part du CERFO, en plus de l'assistance technique, des services de recherche appliquée qui accroîtront l'efficience dans la planification et la réalisation des activités de récolte et de traitements sylvicoles.

« Les équipements spécialisés qui seront acquis par le CERFO du Cégep de Sainte-Foy vont permettre aux étudiants d'avoir accès à des infrastructures de qualité tout en favorisant l'enseignement supérieur dans la région de la Capitale-Nationale. Ces investissements contribuent au développement socioéconomique de Sainte-Foy en renforçant le partenariat avec les entreprises forestières. Une nouvelle qui, j'en suis sûre, réjouira toute la communauté », a déclaré la ministre Maltais.

La contribution financière

La contribution financière de 198 400 $ fait partie de l'investissement global de 4 434 179 $ annoncé le 16 avril dernier par le ministre Duchesne pour des projets d'acquisition d'équipements dans des collèges et des centres collégiaux de transfert de technologie. Les projets ont été retenus dans le cadre du concours du FCII 2012 de la Fondation canadienne pour l'innovation.

Ce Fonds permet aux établissements du milieu collégial de développer des partenariats avec le secteur privé, et donc de soutenir l'innovation dans les entreprises. Le Fonds donne ainsi aux collèges la possibilité de bénéficier de l'infrastructure nécessaire pour la réalisation de recherches d'avant-garde.

Les projets retenus sont cofinancés en parts égales par le gouvernement du Québec et la Fondation canadienne pour l'innovation. À cela s'ajoute une participation financière de 20 % de la part d'établissements ou de partenaires privés.

« Les sommes qui sont annoncées aujourd'hui pour l'acquisition d'un laboratoire de télédétection forestière par notre centre collégial de transfert des technologies, le CERFO, seront investies non seulement au profit de la recherche en foresterie, mais auront un impact direct sur l'enseignement, ce dont les générations futures de technologues forestiers bénéficieront », a mentionné Mme Carole Lavoie, directrice générale du Cégep de Sainte-Foy.

À propos de la Politique nationale de la recherche et de l'innovation

Le Ministère élabore actuellement la prochaine Politique nationale de la recherche et de l'innovation (PNRI). Cette politique sera le fruit de nombreuses consultations tenues avec les acteurs issus de tous les secteurs concernés par la recherche et l'innovation : les entreprises, les institutions d'enseignement, l'État et la société. La PNRI permettra de répondre à l'objectif commun de faire progresser le Québec sur l'échiquier mondial du savoir. Cette politique se veut le reflet d'une société ouverte et préoccupée par son devenir. Le dépôt est prévu pour juin.