Le ministre Lisée soulagé de la prolongation du Programme canadien de coopération volontaire
mercredi 13 novembre, 2013
Facebook
Twitter

Montréal – Le ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur, Jean-François Lisée, se dit soulagé de l'annonce faite mardi par les autorités fédérales chargées du développement international de prolonger le Programme de coopération volontaire pour une année supplémentaire.

Cette décision survient alors que les organismes de coopération internationale (OCI) qui participent au programme se préparaient à rapatrier des centaines de coopérants et à démanteler des infrastructures dans plusieurs pays du Sud.

« Cette décision exceptionnellement tardive est l'aboutissement de plusieurs mois de pression de la part des Organisations de coopérations internationales du Québec, de l'adoption d'une motion unanime de l'Assemblée internationale et des interventions répétées de notre Ministère auprès des autorités fédérales », a précisé le ministre Lisée, qui a directement évoqué ces questions en juin, septembre et novembre avec ses homologues fédéraux.

Cette prolongation ne constitue toutefois qu'une solution temporaire, car les autorités du ministère des Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada effectuent une révision générale des programmes de développement international dont on ne connaît pas les orientations. Les OCI sont toujours sans nouvelles de deux autres programmes importants servant à financer des projets de coopération.

Rappelons que ces dernières années ont été éprouvantes pour les OCI québécois, qui ont fait les frais d'importantes coupures dans les budgets d'aide internationale canadienne en plus de voir la part québécoise des budgets diminuer de façon alarmante. En contact constant avec l'AQOCI, le ministre Lisée suit le dossier avec beaucoup d'attention.