Le ministre Duchesne dévoile l'équipe finaliste de l'émission Droit de Cité
vendredi 31 mai, 2013
Facebook
Twitter

Montréal – Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, a procédé à l'annonce, au Palais des congrès de Montréal, de l'équipe qui participera à la finale de l'émission Droit de Cité, en juin prochain. Cette série de 30 émissions réalisées par CIBL en collaboration avec le Barreau du Québec était diffusée tous les vendredis de 19 h à 20 h. Une heure par semaine, l'émission proposait à deux groupes d'étudiants universitaires aux idées opposées de venir débattre devant jury et public d'enjeux de société.

« Le débat oratoire tel que proposé par Droit de Cité s'inscrit dans la grande tradition démocratique de notre société. Ce type d'exercice permet aux étudiants de discuter, de clarifier et de raffiner leurs positions tout en respectant et en considérant celles des autres. Quel que soit le sujet abordé, le débat public est toujours nécessaire. En ce sens, l'émission Droit de Cité contribue à conscientiser la collectivité aux valeurs démocratiques de discussion et d'ouverture », a mentionné le ministre Duchesne.

La première ronde de débats aura permis à 32 équipes de se faire entendre, soit à plus de 65 étudiantes et étudiants. Par la suite, 16 équipes ont accédé aux huitièmes de finale, 8 au quart de finale, 4 à la demi-finale et deux à la finale. Celle-ci sera diffusée en direct du Congrès du Barreau du Québec, le 30 juin prochain, devant plus de 150 personnes.

Une émission sous les feux de la discussion

La formule de Droit de cité est simple. L'émission s'ouvre sur l'animateur qui dévoile le sujet de discussion du jour, énonce l'éditorial s'y rapportant, puis présente le jury, les organismes impliqués et les parties prenantes au débat. Par la suite, les groupes d'étudiants commencent leur joute oratoire. Ceux-ci ont douze minutes pour faire valoir leurs arguments sous la forme d'un débat contradictoire, avec la modération de l'animateur.

À l'issue du débat, le public est invité à choisir par vote les meilleurs débatteurs (plaidoyers et réquisitoires). À la suite de l'exercice radiophonique, le contenu des discussions est mis en ligne sur le forum du journal d'affaires publiques de la Clinique juridique Juripop, Faits et causes, ainsi que sur le blogue dédié à l'émission dans le Journal de Montréal.

Quatre personnalités publiques se sont succédé pour animer ces débats de société : Mathieu Bock-Côté, sociologue et chroniqueur, Jocelyne Cazin, journaliste, commentatrice et animatrice, Pierre Maisonneuve, journaliste et animateur, et Gilles Payer, animateur radiophonique.

« La formule que nous avons adoptée est à la fois stimulante, positive et ouverte pour que tous et toutes y trouvent leur compte. L'objectif est d'abord de mobiliser la communauté universitaire étudiante, avec la participation des milieux juridique, politique, social et économique. Le tout se déroule dans un espace de débat multiplateforme et public, où se rencontrent de multiples divergences d'opinions, de vision et de philosophie par la voie d'un média que nous connaissons tous : la radio », a mentionné le fondateur et directeur général de Juripop, M. Marc-Antoine Cloutier, qui réalise en partenariat avec le Barreau du Québec et CIBL l'émission Droit de cité.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?