Le ministre de la Sécurité publique, M. Stéphane Bergeron, inaugure le nouveau poste de la MRC des Laurentides de la Sûreté du Québec
vendredi 13 septembre, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre de la Sécurité publique, M. Stéphane Bergeron, a procédé aujourd'hui, en compagnie du député de Bertrand et vice-président de l'Assemblée nationale, Claude Cousineau, ainsi que du directeur général de la Sûreté du Québec, M. Mario Laprise, à l'inauguration du nouveau poste de la Sûreté du Québec de la MRC des Laurentides.

Situé au 501, rue Léonard, à Sainte-Agathe-des-Monts, le nouveau poste permet de consolider la position de la Sûreté du Québec dans la MRC et offre aux policiers un environnement de travail à la fine pointe de la technologie.

« En luttant jour après jour, tant pour prévenir que pour circonscrire et réduire la criminalité sur le territoire, les policières et policiers contribuent, avec l'expertise et le dévouement qu'on leur connaît, à assurer un milieu de vie sécuritaire à toute la population de la MRC des Laurentides. Je suis convaincu que ce nouveau poste de la Sûreté du Québec a déjà des effets positifs sur les interventions policières, et ce, au bénéfice de la population de la région » a déclaré le ministre Bergeron.

Construit au coût de 6,1 millions de dollars et dans le respect de l'environnement, le poste de la MRC des Laurentides, est en voie d'obtenir la certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). « Ce nouvel édifice représente bien la volonté de la Sûreté du Québec d'offrir des services de grande qualité à la population qu'elle dessert, mais aussi de contribuer à l'amélioration de la qualité de vie des citoyens, ainsi que de ses employés, par le biais du développement durable », a mentionné M. Mario Laprise.

Le nouvel édifice abrite 53 policiers et 6 membres civils, unissant leurs expertises afin d'offrir une couverture policière adaptée aux besoins de la population. Il regroupera sous un même toit l'administration, la gendarmerie, les enquêtes criminelles de même que des locaux de détention et d'entreposage.