Le ministre de la Justice réitère son engagement dans la lutte contre l'homophobie
vendredi 17 mai, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre de la Justice et ministre responsable de la lutte contre l'homophobie, monsieur Bertrand St-Arnaud, a souligné aujourd'hui la Journée internationale contre l'homophobie, aussi appelée, dans plusieurs pays européens, Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie.

Cette journée thématique a vu le jour au Québec en 2003, à l'initiative de la Fondation Émergence. Elle est aujourd'hui célébrée dans près d'une soixantaine de pays à travers le monde. La Journée internationale contre l'homophobie est une initiative rassembleuse qui permet à tous les intervenants d'unir leur voix contre la discrimination basée sur l'orientation sexuelle.

« Depuis huit mois, je participe à cette lutte contre l'homophobie à titre de ministre responsable. Je tiens à remercier tous les organismes qui s'investissent dans ce combat pour mettre fin aux préjugés. Je me fais un devoir de travailler avec eux pour bâtir un Québec plus ouvert à la différence, un Québec pour tous », a affirmé le ministre Bertrand St-Arnaud.

Depuis septembre dernier, l'engagement du gouvernement s'est notamment traduit par une augmentation de l'appui financier de plus de 600 000 $ à une vingtaine d'organismes de promotion et de défense des droits des personnes de minorités sexuelles et par une campagne publicitaire nationale de sensibilisation pour lutter contre l'homophobie.

Rappelons, par ailleurs, que le ministre de la Justice a déposé en avril dernier le projet de loi n° 35, Loi modifiant le Code civil en matière d'état civil, de successions et de publicité des droits. Ce projet de loi propose de lever certains obstacles que les personnes transsexuelles et transgenres doivent affronter au sein de l'appareil gouvernemental.

« En cette journée, je tiens également à réitérer l'engagement total du gouvernement à combattre toute forme de discrimination fondée sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre. Le projet de loi n° 35 est un autre pas important dans la reconnaissance pleine et entière de ces personnes », a conclu le ministre.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?