Le ministre Blanchette aurait pu sauver les pourvoiries
mercredi 21 février, 2018
Facebook
Twitter

Québec, le 21 février 2018 – Le député de Bonaventure et porte-parole de l’opposition officielle en matière de forêts, de faune et de parcs, Sylvain Roy, dénonce la fermeture des pourvoiries du Nord-du-Québec par le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, d’autant plus qu’elle est précipitée et n’était pas nécessaire. 


EN BREF 

  • Le troupeau de caribous de la rivière aux Feuilles est en considérable augmentation. 
  • Non seulement Luc Blanchette n’a‑t‑il pas pris en considération ce nouvel élément dans son plan pour les pourvoiries du Nord‑du‑Québec, mais il a, en plus, omis de partager cette information avec la population. 
  • Le gouvernement libéral a préféré la méthode facile : fermer un pan entier de l’économie du Québec. 

« Le ministre Blanchette a lancé, le mois dernier, une "stratégie pour la vitalité du patrimoine nordique". À ce moment, savait-il que le troupeau de caribous de la rivière aux Feuilles avait augmenté sa population de 30 000 têtes? Soit il a menti, soit il a fait cette annonce sans juger bon de s’informer sur cet aspect fondamental qui aurait dû influencer grandement sa décision », a soulevé le porte-parole. 


« Le ministre a opté pour la méthode facile : au lieu de s’affairer à préserver les emplois et à redonner de l’élan à l’économie de la région, il a choisi de l’aider à mourir », a également déploré Sylvain Roy. 


Le député rappelle par ailleurs que de leur côté, les pourvoyeurs, souhaitant vivement sauver leurs entreprises et toute l’industrie de la faune, ont proposé plusieurs solutions au ministre. « Malheureusement, Luc Blanchette est demeuré sourd », a-t-il conclu.