Le gouvernement libéral reconnaît enfin la nécessité que les Québécois soient maîtres de leur territoire
jeudi 6 novembre, 2014
Facebook
Twitter

Québec, le 6 novembre 2014 – Le député de Jonquière et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’environnement et de développement durable, Sylvain Gaudreault, se réjouit que le gouvernement, tout comme l’ensemble des partis politiques, ait reconnu l’importance, pour les Québécois, d’être maîtres de leur territoire sur le plan environnemental.   « Grâce au Parti Québécois et à nos actions, le gouvernement a d’abord accepté le BAPE sur l’ensemble du projet d’oléoduc Énergie Est. Il admet enfin aujourd’hui, comme les autres partis représentés à l’Assemblée nationale, que la contribution globale d’Énergie Est aux changements climatiques et aux émissions de gaz à effet de serre doit être incluse dans le BAPE, qui évaluera l’ensemble des impacts de ce projet », a déclaré Sylvain Gaudreault.   Le gouvernement doit maintenant passer de la parole aux actes, en assumant sa compétence en environnement et en renonçant à déléguer ses évaluations environnementales à l’Office national de l’énergie.   « Le gouvernement du Québec reconnaît enfin que le BAPE est l’unique organisme crédible pour évaluer les impacts environnementaux du projet Énergie Est. Pour la suite des choses, c’est très clair : l’Office national de l’énergie est un organisme qui n’a plus la crédibilité nécessaire pour prendre une décision au nom des Québécois », a conclu Sylvain Gaudreault.  

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?