Le gouvernement investit près de 18 M$ dans les écoles de la région de la Chaudière-Appalaches
vendredi 21 février, 2014
Facebook
Twitter

Saint-Romuald – La ministre du Travail, ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre responsable de la Condition féminine, et ministre responsable des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, Mme Agnès Maltais, a annoncé aujourd'hui, au nom de la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Marie Malavoy, que le gouvernement ferait des investissements de 17 843 142 $ pour permettre aux commissions scolaires de la région de procéder à d'importantes rénovations dans 44 de leurs établissements d'enseignement.

Les sommes annoncées seront réparties comme suit :

  • Commission scolaire de la Beauce-Etchemin : 3 905 480 $
  • Commission scolaire de la Côte-du-Sud : 6 812 875 $
  • Commission scolaire des Navigateurs : 5 560 300 $
  • Commission scolaire des Appalaches : 1 490 000 $
  • Commission scolaire Central Québec : 74 487 $

« Notre gouvernement agit de façon éclairée et responsable en investissant dans le patrimoine scolaire et en offrant à la population des lieux attrayants et propices à la réussite. Nous sommes convaincus que ce choix ouvre la voie à un avenir de qualité pour les jeunes qui bâtiront le Québec de demain », a déclaré la ministre Maltais.

Grâce à ces investissements, divers travaux correctifs pourront être réalisés, du remplacement de la plomberie, en passant par la réfection des toits, des portes et des fenêtres, à la rénovation de l'enveloppe extérieure et de la structure des bâtiments. Précisons que l'aide gouvernementale est versée dans le cadre du programme Réno-écoles, l'une des principales mesures découlant de la Politique économique : Priorité emploi, et plus précisément, dans le cadre des mesures Ajout d'espaces et Maintien des bâtiments 2013-2014.

« Depuis un an, nous n'avons pas cessé de prendre des mesures pour que nos écoles soient des milieux de vie attrayants, sains, sécuritaires et propices aux apprentissages. Nous nous engageons encore davantage sur cette voie par les gestes porteurs et forts que nous posons aujourd'hui », a fait savoir la ministre Malavoy.