Le gouvernement du Québec accorde une aide spéciale aux homardiers du Québec
vendredi 2 août, 2013
Facebook
Twitter

Québec – La députée des Îles-de-la-Madeleine et adjointe parlementaire du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, Mme Jeannine Richard, annonce, au nom du vice-premier ministre et ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. François Gendron, une aide financière spéciale destinée à appuyer la flottille des homardiers du Québec.

Depuis plus de cinq ans, l'industrie de la pêche au homard est aux prises avec d'importantes difficultés, en raison de la faiblesse des prix offerts sur les marchés. Cette année, bien que les quantités débarquées soient demeurées stables aux Îles-de-la-Madeleine et qu'elles aient connu une hausse en Gaspésie, les prix sur les marchés ont accusé une nouvelle baisse.

« La baisse des prix offerts, conjuguée avec la hausse généralisée des frais d'exploitation, fragilise nos entreprises de pêches au homard. Cette industrie est très importante pour l'économie de l'Est du Québec et cette aide spéciale sera salutaire pour permettre à certaines entreprises vulnérables financièrement de souffler un peu », a indiqué M. François Gendron.

L'aide financière spéciale comporte un allègement des versements du capital sur les prêts garantis par le Ministère et une subvention sous la forme d'un remboursement des dépenses d'appâts et de carburant des entreprises, qui pourrait atteindre 5 000 $ par entreprise.

« Avec la saison qu'ont connue les homardiers cette année, cette aide très attendue sera bienvenue. La pêche au homard est une industrie majeure pour nous et notre gouvernement y accorde toute l'importance qu'elle mérite en mettant en place une mesure d'aide spéciale », a conclu Mme Jeannine Richard, rappelant au passage qu'on dénombre plus de 500 pêcheurs de homard au Québec et que la valeur des débarquements était estimée à plus de 36 millions de dollars en 2012.