Le gouvernement du Québec accorde une aide financière complémentaire de 465 000 $ aux organismes communautaires LGBT
vendredi 8 novembre, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Profitant de sa présence au colloque « Les négligé(e)s de la marge » de l'organisme GLBT Québec, le ministre de la Justice, Procureur général et ministre responsable de la lutte contre l'homophobie, monsieur Bertrand St-Arnaud, a annoncé l'octroi d'une aide financière complémentaire de 465 000 $ à 23 organismes communautaires qui défendent les droits des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transsexuelles et transgenres (LGBT) ou qui leur viennent en aide. Cette aide s'ajoute à celle déjà allouée par les ministères de l'Emploi et de la Solidarité sociale et de la Santé et des Services sociaux.

« Ce soutien financier démontre l'importance que le gouvernement du Québec accorde aux actions des organismes communautaires qui répondent sur le terrain aux réalités et aux besoins des personnes LGBT. Le travail remarquable de ces organismes, qui s'ajoute aux interventions du gouvernement du Québec, est nécessaire pour lutter efficacement contre l'homophobie. Ensemble, nous contribuons à bâtir un Québec ouvert à la différence, un Québec pour tous ! », a déclaré le ministre Bertrand Saint-Arnaud.

Consolider le soutien à l'action communautaire s'inscrit parmi les priorités du gouvernement du Québec en matière de lutte contre l'homophobie. Cette aide supplémentaire du gouvernement assurera à ces organismes une plus grande stabilité financière et renforcera ainsi l'intervention communautaire sur le terrain.

Cette aide financière complémentaire s'ajoute à celle de 430 000 $ versée en 2012-2013 pour le rehaussement de l'aide à la mission des organismes engagés dans la lutte contre l'homophobie.

Rappelons que, depuis un an, l'engagement du gouvernement eu égard à la lutte contre l'homophobie s'est notamment traduit par une augmentation de l'appui financier à plus d'une vingtaine d'organismes de promotion et de défense des droits des personnes de minorités sexuelles; par une campagne médiatique nationale de sensibilisation; et par le dépôt, en avril dernier, du projet de loi n° 35, Loi modifiant le Code civil en matière d'état civil, de successions et de publicité des droits, lequel propose de lever certains obstacles auxquels les personnes transsexuelles et transgenres doivent faire face au sein de l'appareil gouvernemental.

De plus, le 22 octobre dernier, le gouvernement du Québec a lancé un appel de projets de 330 000 $ pour soutenir l'action des groupes communautaires LGBT. Cette aide financière sera accordée pour la réalisation de projets visant à contrer la violence et l'intimidation homophobes et transphobes sous toutes leurs formes. Elle appuiera également la tenue d'activités culturelles contribuant significativement à la lutte contre l'homophobie.