Le gouvernement de Pauline Marois appuie la recherche pour l'agriculture nordique au Saguenay-Lac-Saint-Jean
mercredi 3 avril, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Le vice-premier ministre et ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, François Gendron, et le président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Stéphane Bédard, sont heureux d'annoncer que le gouvernement du Québec collaborera à la mise en place d'un fonds de recherche agroalimentaire consacré à l'agriculture nordique dédié au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Une aide financière de 300 000 dollars sera versée à cette fin.

« Les conditions agricoles nordiques comportent certains défis qui sont propres au territoire et le concept de nordicité représente une occasion de différenciation sur les marchés pour les entreprises. Pour y parvenir, la recherche et l'innovation sont des éléments incontournables pour assurer la productivité et la compétitivité des entreprises. Le gouvernement Marois se réjouit de contribuer à cet effort de mobilisation d'une telle ampleur pour appuyer le développement du secteur agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean », a indiqué le ministre François Gendron.

La création de ce Fonds est le fruit d'une entente spécifique de régionalisation, coordonnée par la Conférence régionale des élus du Saguenay-Lac-Saint-Jean, les quatre municipalités régionales de comté de la région, la Ville de Saguenay, l'Union des producteurs agricoles ainsi que le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation.

Ce partenariat permettra de financer la recherche et l'innovation en relation avec la nordicité et l'agroalimentaire afin de développer le potentiel agricole de la région. Le conseil d'administration du Fonds, constitué notamment d'élus municipaux, de producteurs et de représentants du Ministère, déterminera les priorités en matière de recherche et d'innovation et procédera à un appel de projets, auquel tous les centres de recherche au Québec pourront participer.

« Le maillage entre les chercheurs et les entrepreneurs en agriculture nordique sera profitable, car il permettra d'aller plus loin en ingéniosité, si on se fie au talent créatif présent au Saguenay-Lac-Saint-Jean. La contribution de tous les partenaires vise le développement des produits du terroir de la région et leur rayonnement auprès des consommateurs. Cette démarche unique et inspirante arrive à point et cadre parfaitement avec l'objectif de souveraineté alimentaire de notre gouvernement », a conclu M. Stéphane Bédard.