Le gouvernement Couillard doit exiger que cesse la délocalisation des emplois en retour des milliards consentis
jeudi 18 août, 2016
Facebook
Twitter

Québec, le 18 août 2016 – Le député de Sanguinet et porte-parole du Parti Québécois en matière d’économie, d’énergie et de ressources naturelles, Alain Therrien, se demande pourquoi le gouvernement Couillard ne fait rien pour forcer Bombardier à maintenir des emplois au Québec.

« Vu l’aide financière que la compagnie a reçue, ce serait la moindre des choses. Par ailleurs, la situation actuelle, en plus d’être très inquiétante, illustre fort bien que l’entente conclue entre le gouvernement libéral et Bombardier ne comportait absolument aucune garantie quant au maintien des emplois au Québec », a résumé le député.

Le gouvernement regarde passer un train construit à l’étranger « La délocalisation vers le Mexique des activités de fabrication d’avions entraîne la perte de plusieurs emplois au Québec. Depuis avril dernier, au moins 92 postes sont passés de l’usine de Saint Laurent au Mexique. Quand le gouvernement va-t-il se réveiller? », a repris Alain Therrien.

Rappelant que les Québécois ont collectivement investi un milliard de dollars dans la compagnie, le porte-parole invite le gouvernement à utiliser ce levier pour empêcher les délocalisations. « Philippe Couillard a engagé l’argent des Québécois dans une mauvaise entente et, en plus, il ne tente même pas de tirer profit de nos parts pour garder les emplois au Québec. Quelle mollesse! », a t il aussi ajouté.

Les mauvaises nouvelles économiques s’accumulent Comme si le cas de Bombardier n’était pas suffisant, nous apprenons également que Desjardins a abaissé ses prévisions de croissance pour 2016 au Québec. « Les libéraux n’ont aucune idée, aucune stratégie pour stimuler l’économie du Québec. Ils ne savent pas comment faire. Pire, ça n’intéresse même pas le premier ministre. La croissance est anémique; Statistique Canada confirme que le Québec a perdu 19 500 emplois à temps plein en juillet. En ce moment, au Québec, il y a moins d’emplois qu’à la fin de l’année 2015. Il est plus que temps que l’inaction économique du Parti libéral cesse », a conclu Alain Therrien.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?