Le député Stéphane Bergeron rectifie les faits
mardi 12 juillet, 2011
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Verchères, Stéphane Bergeron, réfute et s’indigne de l’interprétation faite par le quotidien Le Devoir d’un message d’appel à l’unité des troupes progressistes et souverainistes derrière le Parti Québécois. Le journaliste l’a plutôt travesti en germe de division. Au surplus, l’article laisse entendre que le député estime que les événements qui se sont déroulés au cours des dernières semaines rendraient la chef Pauline Marois inapte dans les circonstances.

« C’est du délire! Le terme inapte vient du journaliste, pas de moi. Contrairement à ce que laisse entendre le journaliste, j’estime que Pauline Marois a la volonté, le courage et la détermination nécessaires pour diriger le Parti Québécois. Elle est la personne qu’il nous faut pour établir un lien de confiance avec les Québécoises et les Québécois, leur offrir un gouvernement fiable et honnête et surtout, mener à bien le projet souverainiste », a déclaré Stéphane Bergeron.

« Par ailleurs, je suis loin de lancer la serviette! Malgré les événements qui ont secoué notre parti, j’ai l’intention de me battre aux côtés de Pauline Marois et de l’ensemble de mes collègues du caucus du Parti Québécois afin de poursuivre notre travail rigoureux à regagner la confiance des Québécois et réengager le Québec sur la voie de sa pleine émancipation », a conclu M. Bergeron.