Le député de Sanguinet, Alain Therrien, souligne des investissements considérables en transport collectif pour la MRC de Roussillon
jeudi 27 juin, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Sanguinet, monsieur Alain Therrien, est heureux de souligner, au nom du ministre des Transports et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, M. Sylvain Gaudreault, que des investissements considérables ont été accordés aux différents organismes de la MRC de Roussillon.

Dans le contexte des mesures d'atténuation de la congestion routière, certaines dispositions annoncées en 2011 sont renouvelées en 2013, dont :

  • le maintien de six départs supplémentaires de trains sur la ligne Candiac, représentant un investissement de 5 500 000 $ en frais d'exploitation;
  • le maintien de trois départs de minibus par le CIT Roussillon, d'un montant de 140 000 $ en frais d'exploitation;
  • le maintien de six nouveaux départs de taxibus par le CIT Le Richelain, dont les frais d'exploitation s'élèvent à 40 000 $, et;
  • le maintien de six départs de minibus par le CIT du Sud-Ouest, représentant un investissement de 140 000 $ en frais d'exploitation.

Les frais de déneigement du stationnement incitatif de Saint-Constant, d'un montant de 1800 $, seront également subventionnés en 2013. De plus, les travaux d'agrandissement du stationnement incitatif de Châteauguay en seront à leur deuxième phase en 2013.

Toujours dans le contexte de l'atténuation de la congestion routière, deux nouvelles mesures feront leur apparition dans le territoire de la MRC de Roussillon, dont l'ajout de 160 places au stationnement incitatif de La Prairie, pour un investissement de 220 000 $, ainsi que l'ajout d'un service de rabattement par autobus vers la gare de Candiac, représentant des frais de 55 000 $.

« Notre gouvernement encourage et soutient le développement du transport collectif, lequel permet d'optimiser l'utilisation du réseau routier tout en augmentant la fluidité des déplacements, la diminution du niveau de congestion et la réduction de la pollution attribuable à la consommation d'hydrocarbures», a déclaré le député Therrien.

Dans le cadre du programme d'aide gouvernementale au transport collectif des personnes (PAGTCP), volet subvention à l'exploitation, ce sont 3 760 740 $ qui sont injectés encore cette année dans les organismes du territoire de la MRC de Roussillon, dont :

  • CIT le Richelain : 1 047 950 $; - CIT Roussillon : 484 373 $; - CITSO : 1 937 881 $; - CIT Haut-Saint-Laurent : 290 536 $.

Le volet subvention à l'exploitation du PAGTCP vise à soutenir la prise en charge du transport en commun par les municipalités situées à l'extérieur des grands centres urbains et améliorer les services en ce qui a trait à la fréquence et à la desserte ainsi qu'à offrir une plus grande diversité aux transporteurs privés appelés à agir comme fournisseurs de services auprès des municipalités. à

Des investissements totalisant 795 000 $ apparaissent également au programme quinquennal des immobilisations 2013 et pourront être versés aux différents CIT de la MRC de Roussillon, dans le contexte du PAGTCP, volet subvention aux immobilisations. Ce volet du programme d'aide vise à favoriser le maintien, l'amélioration et le développement de réseaux de services efficaces. L'aide financière est versée pour la réalisation de projets d'infrastructures, l'acquisition d'autobus et de matériels roulants (métro et train de banlieue) et de différents équipements de transport en commun.

Des subventions à l'amélioration des services, dont l'enveloppe budgétaire s'élève à 6 229 394 $, dans le cadre du Programme d'aide gouvernementale à l'amélioration des services en transport en commun, sont également disponibles. Le Ministère peut alors rembourser 50 % des coûts liés à l'augmentation des services, jusqu'à concurrence d'un montant maximal établit selon les données prévisionnelles soumises par chacun des organismes.

Finalement, plus de 3 M$ sont disponibles en 2013 pour les CIT Le Richelain, Sud-Ouest et Haut-Saint-Laurent pour des projets d'immobilisation, dans le cadre du Programme d'aide aux immobilisations en transport en commun de la Société de financement des infrastructures locales du Québec (SOFIL). Dans le cadre de ce programme, les organismes disposent d'une enveloppe budgétaire fermée et répartie selon leur achalandage. Les sources de financement de la SOFIL proviennent, d'une part, du transfert d'une partie de la taxe d'accise fédérale sur l'essence et, d'autre part, d'une participation du gouvernement du Québec équivalente à la contribution exigée du milieu municipal.

« En participant au financement du transport collectif, nous investissons dans le développement durable et la mobilité des personnes, un enjeu à la fois social, environnemental et économique qui est au cœur de la mission de notre gouvernement », a ajouté le ministre Sylvain Gaudreault.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?