Le blocage libéral pour créer la CEIC : un retard qui coûte cher aux Québécois
mardi 25 mars, 2014
Facebook
Twitter

Montréal – Le candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Chicoutimi et président du Conseil du trésor, Stéphane Bédard, et le candidat dans Jonquière et ministre des Transports, des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, Sylvain Gaudreault, ont été sidérés d’entendre Philippe Couillard minimiser les impacts du blocage libéral sur la tenue de la Commission d’enquête sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction (CEIC).

« En seulement huit mois, grâce à de nouvelles mesures, le gouvernement du Parti Québécois a fait économiser 240 M$ aux Québécois, uniquement dans les travaux routiers. Combien aurions-nous économisé si le gouvernement libéral nous avait écoutés dès le départ? », a demandé Sylvain Gaudreault.

En effet, questionné par les journalistes lors d’un point de presse sur les conséquences de la négligence du régime libéral à instaurer la commission Charbonneau, Philippe Couillard a déploré du bout des lèvres le retard de la mise en place de la commission, tout en précisant que ce retard n’avait pas eu de conséquences.

« Toutes les sommes que nous avons payées en trop dans des projets d’infrastructures, nous ne les reverrons jamais. Le Parti libéral doit faire un sérieux examen de conscience sur l’argent qui a été gaspillé pendant ces deux années au cours desquelles la population québécoise attendait que son gouvernement l’écoute enfin », a ajouté Stéphane Bédard.

Le prochain gouvernement héritera du rapport de la CEIC. « Les gens doivent faire confiance au gouvernement du Parti Québécois, qui a montré qu’il place l’intégrité au centre de ses préoccupations, plutôt qu’au Parti libéral, qui a fait tout le contraire pendant ses neuf années au pouvoir », ont conclu les candidats.

Il nous faut les moyens d’agir

Nous avons un plan et l’équipe pour réussir. Aujourd'hui, il est temps de nous donner les moyens d'aller plus loin encore.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?