Laïcité et égalité hommes-femmes - Une autre promesse brisée sur des enjeux majeurs
vendredi 16 janvier, 2015
Facebook
Twitter

Québec – La députée de Taschereau et porte-parole de l’opposition officielle en matière de laïcité, Agnès Maltais, constate une fois de plus que le gouvernement libéral continue de repousser la question de la laïcité et celle de l’égalité entre les hommes et les femmes.

Au lendemain de l’élection, le chef du Parti libéral avait pourtant dit qu’il s’attaquerait au problème « très tôt » dans le mandat. En juin, la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, avait promis qu’un projet de loi serait déposé à l’automne 2014, un engagement qui n’a évidemment pas été respecté. Hier, elle disait que cela se ferait avant l’été. Aujourd’hui, le premier ministre a finalement avoué qu’il remettait à plus tard cet engagement électoral. Clairement, le gouvernement navigue à vue dans ce dossier.

« Philippe Couillard n’a jamais eu l’intention de s’attaquer aux enjeux liés à la laïcité de l’État et à l’égalité entre les hommes et les femmes. Ce qu’il voudrait, c’est balayer ces questions sous le tapis. La seule chose qu’il a faite dans ce dossier depuis son élection, c’est pelleter le problème en avant », a déclaré Agnès Maltais.

« Il s’agit d’une nouvelle promesse brisée par le premier ministre. Pourquoi agit-il ainsi? La réponse est simple : il n’est pas à l’aise avec ce dossier. Il sait parfaitement que les Québécoises et les Québécois ne partagent pas sa vision. Quand il parle de ces enjeux, il monte rapidement le ton, signe évident de son malaise face à ces questions », a affirmé la députée du Parti Québécois.