L’Agence du revenu du Canada doit collaborer avec les corps policiers du Québec
jeudi 16 octobre, 2014
Facebook
Twitter

Québec, le 16 octobre 2014 – Le député de Verchères et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’affaires intergouvernementales canadiennes, Stéphane Bergeron, de même que le député de Matane-Matapédia et porte-parole en matière de sécurité publique, Pascal Bérubé, demandent au gouvernement libéral d’intervenir auprès du gouvernement fédéral afin que l’Agence du revenu du Canada (ARC) collabore et transmette de l’information au Service de police de la Ville de Montréal, tout comme elle le fait avec les autres corps policiers du Québec.

« L'ARC conteste l'ordonnance d'un juge de paix. Au lieu de se rendre devant les tribunaux, elle devrait obtempérer et collaborer. Nous interpellons également la ministre fédérale du Revenu, Kerry-Lynne D. Findlay, afin que l’ARC transmette toute l’information pertinente aux corps policiers québécois. Pour une meilleure lutte contre le crime et l’évasion fiscale, nous sommes en droit de nous attendre à une collaboration pleine et entière de l’ARC », a déclaré Stéphane Bergeron.

Les députés demandent aux ministres des Affaires intergouvernementales canadiennes, Jean-Marc Fournier, et de la Sécurité publique, Lise Thériault, d’intervenir directement auprès de leurs homologues fédéraux afin que le gouvernement Harper rappelle à l’ordre l’ARC.

« La lutte contre les économies souterraines nécessite une pleine coopération entre les autorités policières et l’ARC. Pourquoi refuser de collaborer avec les policiers de Montréal? Doit-on comprendre que pour les autorités fédérales, les corps policiers du Québec ne sont pas aussi dignes de confiance que la GRC? Avec les nombreuses enquêtes portant sur des fraudes actuellement en cours au Québec, tous les intervenants doivent s’impliquer afin que justice soit faite », a conclu Pascal Bérubé.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?