La pensée agricole du Parti Libéral du Québec : sans goût, sans saveur et sans avenir
jeudi 30 mai, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Le vice-premier ministre et ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. François Gendron, est estomaqué d'apprendre ce matin que, pour le Parti libéral du Québec (PLQ) de M. Philippe Couillard, l'industrie agroalimentaire québécoise est sans goût, sans saveur et sans avenir.

Le député de Huntington, porte-parole de l'opposition officielle en matière d'agriculture et de pêcheries et président de la prochaine campagne électorale pour le PLQ, M. Stéphane Billette, a repris, commenté et appuyé une chronique de Mme Lysiane Gagnon du quotidien La Presse par l'entremise du réseau social Twitter. Cette chronique, publiée ce matin et intitulée « La vie sans huile d'olive », contient des affirmations grossières et absolument erronées.

Ainsi, selon Mme Gagnon et M. Billette, les tomates en conserve provenant d'Italie seront toujours plus goûteuses que les tomates de serre québécoises; la gestion de l'offre oblige la consommation de volaille et d'œufs du Québec au goût insipide; l'industrie alimentaire québécoise n'a rien de distinctif et participe au sous-développement du tiers monde et les fromages artisanaux québécois coûtent deux fois plus cher qu'un bon fromage français.

« C'est aberrant et absolument inacceptable. Je demande au chef libéral Philippe Couillard de se dissocier de son député. Ce dernier doit s'excuser auprès des 475 000 personnes qui travaillent d'arrache-pied quotidiennement pour mettre sur le marché des produits d'une qualité sans égale. Nous ne pouvons laisser le député salir le travail qu'ils font avec passion », a déclaré M. François Gendron.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?