La ministre Véronique Hivon annonce la mise sur pied d'un centre de jour en soins palliatifs à la Vallée des Roseaux
vendredi 13 décembre, 2013
Facebook
Twitter

Baie-Comeau – La ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse, madame Véronique Hivon, a annoncé aujourd'hui la mise sur pied d'un centre de jour à la maison de soins palliatifs La Vallée des Roseaux, projet qui permettra de mieux desservir la population des MRC de Manicouagan et de la Haute-Côte-Nord. La ministre était accompagnée pour l'occasion du responsable de la région de la Côte-Nord et député de René-Lévesque, monsieur Marjolain Dufour.

« Le centre de jour offrira une diversité de services aux personnes en fin de vie et à leurs proches pour leur assurer un accompagnement adapté à leur situation, qui répondra à leurs besoins particuliers. Ce projet améliorera assurément la qualité de vie de plusieurs personnes et, par la même occasion, offrira du répit aux proches aidants. Il s'agit d'un autre exemple concret de la volonté de notre gouvernement de bonifier l'accès et la qualité des soins de fin de vie offerts partout au Québec afin que tous puissent vivre cette étape ultime dans la sérénité et la dignité », a déclaré madame Hivon.

La création de ce centre de jour permettra aux personnes en fin de vie et à leurs familles de bénéficier du soutien d'intervenants qualifiés, de diminuer l'utilisation des services hospitaliers, de briser l'isolement, et, finalement, de demeurer plus longtemps à domicile. Cette initiative servira de projet pilote afin d'évaluer les impacts de la création d'un centre de jour en soins palliatifs dans un contexte de région éloignée. Le centre de jour disposera également de lits d'hébergement pouvant accueillir des personnes qui doivent recevoir des traitements en oncologie loin de leur résidence.

« C'est une excellente nouvelle pour les personnes en fin de vie et leurs proches, qui bénéficieront de nouveaux services de soins palliatifs complémentaires à ceux qui sont déjà disponibles. Il est essentiel que l'offre en soins palliatifs soit adaptée à la réalité de chacune des régions et des communautés du Québec, et je constate avec enthousiasme que ce projet s'inscrit parfaitement dans la réalité nord-côtière », a ajouté monsieur Dufour.

Le projet sera financé par le ministère de la Santé et des Services sociaux à la hauteur de 216 500 $, une somme qui comprend un montant récurrent annuel de 150 000 $ et un autre de 66 500 $, non récurrent, pour le démarrage du projet. Rappelons que ce centre est le fruit d'un appel de projets qui découle d'un investissement de 15 M$, annoncé en mai dernier par la première ministre, madame Pauline Marois, pour le financement de projets en soutien communautaire en matière de soins palliatifs.