La ministre Malavoy annonce la tenue de la Table Québec-commissions scolaires
jeudi 18 avril, 2013
Facebook
Twitter

Québec – La ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Marie Malavoy, a annoncé aujourd'hui, lors d'un point de presse à l'Assemblée nationale, que les travaux de la Table Québec-commissions scolaires seront relancés.

« L'éducation est une priorité pour le gouvernement du Québec. C'est pourquoi nous agissons d'abord pour répondre aux besoins des élèves. La Table nous permettra de renforcer la collaboration avec nos partenaires et de nous assurer tous ensemble que l'élève est au cœur de notre action », a déclaré Mme Malavoy.

Le mandat de la Table est de maintenir un partenariat constructif entre le Ministère et les commissions scolaires pour favoriser, d'une part, une gestion efficiente du réseau scolaire et, d'autre part, un suivi efficace des divers encadrements de l'éducation préscolaire, de l'enseignement primaire et secondaire, de la formation professionnelle et de l'éducation des adultes, et ce, en vue d'éclairer la prise de décision ministérielle.

Les rencontres de la Table seront l'occasion d'explorer les enjeux relatifs à la qualité des services éducatifs, à la gouvernance et à la reddition de comptes effectuée par les commissions scolaires. Des sujets tels que la lutte contre le décrochage scolaire, les conventions de partenariat, la décentralisation et l'autonomie des commissions scolaires, l'allégement de la bureaucratie scolaire ainsi que la démocratie scolaire pourront y être abordés.


Effort demandé aux commissions scolaires et au secteur privé

La Table Québec-commissions scolaires sera le lieu d'échanges sur les efforts budgétaires qui seront demandés aux commissions scolaires dans le cadre des consultations sur les règles budgétaires. L'an prochain, les commissions scolaires pourraient y collaborer dès le début du processus.

En 2013-2014, les commissions scolaires reçoivent 7,2 milliards de dollars qui sont destinés à leur fonctionnement. Pour cet exercice financier, un effort de 65,1 millions de dollars est demandé pour respecter l'enveloppe budgétaire destinée aux commissions scolaires, ce qui représente 0,9 % de leur budget. De ce montant, le Ministère a déjà ciblé six allocations administratives ou temporaires (16,8 millions de dollars) qui seront réduites ou abolies. De plus, la somme restante, soit 48,3 millions de dollars, sera appliquée aux commissions scolaires au prorata des allocations de base liées au fonctionnement. Ces efforts supplémentaires sont administratifs et ne toucheront pas les services à l'élève.

Pour soutenir leurs efforts, les surplus accumulés pourront exceptionnellement être utilisés dans une proportion maximale de 32 %.

Par ailleurs, les écoles privées seront aussi mises à contribution dans cet exercice de rigueur budgétaire. Les demandes aux commissions scolaires seront appliquées aux établissements d'enseignement privés agréés aux fins de subventions, et ce, dans les mêmes proportions.

Composition de la Table

Tous ces enjeux pourront être abordés à la Table Québec-Commissions scolaires.

La ministre présidera la Table qui sera composée de trois personnes représentant la Fédération des commissions scolaires du Québec, de trois personnes représentant l'Association des commissions scolaires anglophones du Québec et de trois personnes provenant du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport.

La Table devrait tenir de trois à quatre rencontres par année. La première pourrait se tenir dès le mois de mai.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?