La ministre Élizabeth Larouche annonce le déménagement de l'Unité de médecine familiale de Val-d'Or et le rehaussement de sa capacité d'accueil
lundi 17 février, 2014
Facebook
Twitter

Val-d'Or – La ministre déléguée aux Affaires autochtones et députée d'Abitibi-Est, madame Élizabeth Larouche, a annoncé aujourd'hui, au nom du ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, le déménagement de l'Unité de médecine familiale (UMF) de Val-d'Or, affiliée à l'Université McGill, et le rehaussement de sa capacité d'accueil.

« Notre gouvernement a pris l'engagement d'améliorer l'accessibilité des soins et des services en consolidant la première ligne et en augmentant le nombre de médecins de famille. Cette annonce s'inscrit précisément dans cet objectif, puisque ces nouvelles dispositions viendront accroître la capacité d'accueil en médecine familiale du réseau de l'Université McGill tout en accentuant l'offre de service à la population du territoire », a déclaré le ministre Hébert.

L'UMF déménagera transitoirement sur une partie du terrain vacant de l'Hôpital de Val-d'Or, à l'intérieur de bâtiments de type modulaire qui lui offriront une superficie estimée à un peu plus de 800 m2. Ce nouvel environnement lui permettra entre autres d'accueillir douze résidents et un externe, soit quatre résidents de plus que sa capacité actuelle.

Pour le déménagement et la consolidation de cette unité de médecine familiale, le Ministère accorde une allocation annualisée maximale de 850 000 $, dont 260 000 $ seront alloués aux frais de location et d'aménagement des modules, un montant que la solution immobilière retenue permettra d'ailleurs de diminuer à 98 000 $ à compter de 2016-2017. Le solde de 590 000 $ sera quant à lui consacré aux ressources humaines, aux frais d'exploitation, ainsi qu'à diverses fournitures.

Actuellement, environ 45 % des étudiants en médecine se dirigent vers la médecine familiale, alors que 55 % s'orientent vers d'autres spécialités. La consolidation de cette UMF s'inscrit dans la volonté gouvernementale d'augmenter le nombre de finissants en médecine de famille afin d'inverser ces proportions, et ainsi de mieux répondre aux besoins de santé actuels et futurs de la société québécoise.

« Il s'agit bien sûr d'une excellente nouvelle. Cela montre que notre gouvernement pose des gestes concrets afin d'améliorer l'accessibilité des services de première ligne pour la population. C'est particulièrement important pour une région comme la nôtre, car c'est aussi une question de proximité des soins », a pour sa part ajouté madame Larouche.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?